Home / News / En bref / … Peter Bouckaert, Eric Godon, Kadija Leclere

… Peter Bouckaert, Eric Godon, Kadija Leclere

Le président des producteurs flamands, un acteur francophone qui tourne un peu partout à travers le monde et une comédienne devenue directrice de casting, puis réalisatrice.

Leurs points communs ? Ils sont belges et nous parlent de 2013

 

 

 

Peter Bouckaert

Patron de Eyeworks Belgique, président des producteurs flamands. On lui doit des films comme Tot Altijd, Marina, Ben X, Dossier K ou Swooni. En plus, c’est un homme charmant, diablement intelligent et très lucide.

 

J’espère que 2013 nous amènera de magnifiques films belges, des deux côtés de la frontière linguistique. Et encore plus : que quelques de ces films traversent finalement cette frontière, car le cinéma a vraiment la force de pouvoir réunir des peuples.

 

De notre côté (Eyeworks), je place mes espoirs sur pas moins de 4 films:

 

MARINA (de Stijn Coninx), coproduit avec les Fréres Dardenne, traite le sujet de l’immigration italienne vers la Belgique dans les années 50. Un thème aussi universel qu’actuel. C’est l’histoire des milliers de mineurs  en Limbourg et en Wallonie, qui ont eu un énorme impact sur notre culture en que nous ont livré notre premier ministre actuel. Le film sortira en novembre 2013.

LE PROCÈS (de Jan Verheyen) commence le tournage le 12 février et sortira le 9 octobre (ça c’ets al précision flamande, ndlr). Le film traite le sujet de l’état de justice. Quand on voit l’impact qu’a eu l’affaire Michèle Martin dans l’opinion publique, ce film sera sans doute l’occasion d’un débat très actuel et pertinent, probablement aussi bien dans le Nord que dans le Sud du pays.

LE TRAITEMENT (de Hans Herbots). Le tournage commence en avril et le film est attendu dans les salles fin janvier 2014. Basé sur un livre de l’écrivaine Mo Hayder, ce film s’inscrit dans la lignée de films flamands très denses comme De Zaak Alzheimer, Dossier K, Loft et Rundskop, mais en même temps qui ont un potentiel international.

Et finalement nous espérons tourner en automne LA BRABANCONNE, de Vincent Bal et écrit par Pierre De Clercq : un vrai film belge (coproduit avec Diana Elbaum) sur le clash entre une Harmonie Wallonne et une fanfare flamande qui sont en compétition pour un concours mondial.
Ce sera notre « bienvenue chez le Ch’tis » entre les deux communautés belges.

 

[Ndlr. Nous avons eu la chance de lire les scénarios des trois premiers films de cette liste. Autant vous dire immédiatement que tout cela risque de soulever un enthousiasme très légitime au nord du pays. Et au sud aussi ?]

 

 

 

 

Éric Godon

Acteur belge omniprésent sur les plateaux. On l’a vu dans Rien à Déclarer, The Expatriate, Où va la nuit?, La Clinique de l’Amour ou la série Braquo. Le voilà qui s’attaque à la réalisation… et à l’Amérique.

 

L’événement marquant de 2013 sera pour moi la projection des trois courts métrages que j’ai réalisés en 12 jours en septembre/octobre de cette année. La postprod est quasi terminée. J’organiserai une projection publique vers la mi-février.
Le stade suivant, c’est la réalisation d’un long. L’année 2013 sera consacrée à l’écriture du scénario. Par ailleurs, je suis pour l’instant en tournage au Kenya sur un film américain indépendant sur les pirates somaliens. Son titre est Fishing without nets. J’y incarne le rôle du capitaine du tanker pris en otage par les pirates. Ce film fera l’ouverture du festival de Sundance 2014 (le court métrage éponyme a remporté le grand prix de Sundance en 2012)

Dans la lancée, j’espère pouvoir profiter de ma participation à ce film pour faire un tour du côté de Hollywood et y ouvrir de nouvelles perspectives pour ma carrière.

 

 

 

Kadija Leclere

Directrice de casting très connue, elle a réalisé un premier long métrage qui sort début 2013 : Le Sac de Farine.

 

L’année prochaine est une grande année dont j’attends beaucoup. Ma 1re pensée va à la société dans laquelle nous sommes, j’espère qu’elle sera plus clémente pour les SDF, les sans-emploi, que cette hécatombe économique cesse…que les riches acceptent d’être moins riches pour que les pauvres puissent être moins pauvres, …

Puis plus égoïstement: que ma fille de 2 ans presque et demi adoptée à l’étranger il y a presque deux ans puisse enfin avoir un visa et vivre légalement avec moi.
Sur le plan professionnel : j’espère que la sortie de mon film « Le Sac de Farine » trouvera son public en Belgique et à l’étranger.
Et que mon projet de film suivant puisse bénéficier des aides qui le feront exister.

 

 

 

 

Regardez aussi

Fantine Harduin « Dans la brume »

La jeune comédienne belge Fantine Harduin est au coeur des tensions dans Dans la brume, …