Home / News / En bref / 2018, quoi de neuf?

2018, quoi de neuf?

Une chose est sûre, 2018 sera riche en cinéma belge! Entre les sorties annoncées, les films en post-production dans les starting-blocks, et les films tournés l’année dernière, nos écrans devraient virer au noir/ jaune/ rouge plutôt deux fois qu’une.

10 janvier

On commence en fanfare dès ce mercredi 10 janvier avec la sortie très attendue de Laissez bronzer les cadavres. On vous en parle depuis cet été, ce nouvel opus du duo Cattet & Forzani devrait réveiller vos sens possiblement endormis par le ronron des fêtes. Prêts pour un feu d’artifice sensoriel? Alors allez-y les yeux fermés. Enfin, rouvrez-les dans la salle quand même.

Sortie plus confidentielle ce mercredi mais néanmoins notable, celle du programme Les Films de l’été, qui reprend deux moyens métrages consacrés à la douce saison: Rien sauf l’été de Claude Schmitz, et Le Film de l’été d’Emmanuel Marre, largement primé en festival, et mentionné par les nombreuses personnalités du cinéma belge interrogées en fin d’année sur leur film préféré de 2017. On a vu pire recommandation, non? On vous en reparle très vite.

24 janvier

On attend beaucoup du nouveau film d’Adil El Arbi et Bilall Fallah. Ils avaient déjà frappé fort avec Black, avec Patser, ils changent de genre, tout en gardant la même énergie. Patser, s’annonce comme une comédie sombre et azimutée sur 4 jeunes glandeurs anversois qui se retrouvent coincés dans une affaire de drogue qui les dépasse quelque peu. N’est pas Tony Montana qui veut. Projeté en première belge la semaine prochaine au Ram Dam à Tournai, le film fera l’objet d’un Cinevox Happening exceptionnel le 23 janvier prochain à Bruxelles (places à gagner ici!). Promis, on vous en reparle très vite.

21 février

Double sortie le 21 février. D’un côté, Ni juge ni soumise, le premier long métrage estampillé StripTease. Oui, on parle bien de l’émission culte de la télévision belge! Pendant 3 ans les réalisateurs ont suivi à Bruxelles la juge Anne Gruwez au cours d’enquêtes criminelles, d’auditions, de visites de scènes de crime. Ce n’est pas du cinéma, c’est pire. Voyez plutôt.

L’autre sortie du jour, c’est celle de Bye Bye Germany, le nouveau long métrage de Sam Garbarski, présenté l’année dernière au Festival de Berlin, et autour duquel on vous prépare une petite surprise. On en reparle donc là aussi très vite! En attendant la bande annonce francophone, voici le trailer international…

28 février

Sortie de Méprises, de Bernard Declercq. Le docteur Lepage connaît bien sa femme, Françoise. Il l’a préserve, veille sur elle… D’une main de maître, il éloignera tous les « papillons » qui s’approcheront d’elle. Françoise sait qu’elle est belle, elle le voit dans le regard effrayant de désir qu’elle suscite auprès des hommes. Mais avec Jacques, elle en est sûre, c’est différent.

Au casting, on retrouve Pascal Greggory, Moana Ferré, Fabrizio Rongione, Nicolas Vaude, Benjamin Ramon, Renaud Rutten, Valentine Gérard…

7 mars

Découvert en octobre à Namur, Une part d’ombre, le premier film de Samuel Tilman, sortira donc le 7 mars prochain. On y retrouve Fabrizio Rongione, qui incarne David, un jeune père de famille comblé : une femme qu’il aime, deux jeunes enfants adorables, une bande de potes soudée avec laquelle ils partent en vacances en tribu. Mais au retour de leur dernier séjour dans les Vosges, David est interrogé par la police dans le cadre d’un meurtre. Rapidement, l’enquête établit que David, sous des dehors irréprochables, n’avait pas une vie aussi lisse que ce qu’il prétendait. Le doute se propage et des clans se forment.

Ce thriller psychologique est porté par un impressionnant casting composé de jeunes comédiens belges déjà beaucoup appréciés bien que pas tout le temps assez vus, au premier rang desquels Natacha Régnier, Baptiste Lalieu, Myriem Akheddiou, Christophe Paou, Yoann Blanc, Steve Driesen, Erika Sainte, Naïma Ostrowski et Jules Galland.

31 mars

Autre premier film, La Part Sauvage de Guérin van de Vorst, également présenté au Festival de Namur, sortira donc au printemps.

Après 3 ans de prison, Ben veut renouer avec son fils et trouver sa place dans la société. De travail de réinsertion en petites récidives, d’amitiés sincères en tentation intégriste, Ben va mener combat pour résister à la haine et retrouver sa dignité d’homme libre.

Au casting, on retrouve Vincent Rottiers, Sébastien Houbani, Johan Libéreau, Walid Afkir et Salomé Richard.

4 avril

Encore un premier film, celui des frères Rénier, qui après avoir développé une carrière de comédiens, se lance dans la réalisation. Dans Carnivores, ils mettent en scène deux soeurs, incarnées par Leïla Bekhti et Rita Hanrot. Mona rêve depuis toujours d’être comédienne. Au sortir du Conservatoire, elle est promise à un avenir brillant mais c’est Sam, sa sœur cadette, qui se fait repérer et devient rapidement une actrice de renom. À court de ressources, Mona est contrainte d’emménager chez sa sœur. Sam néglige peu à peu son rôle d’actrice, d’épouse, de mère et finit par perdre pied.

Le film sera montré en première mondiale au Ram Dam Festival de Tournai la semaine prochaine. Là aussi, on en reparle très vite!

Carnivores

30 avril

Autre premier film, c’est décidément la saison, autre première belge au Ram Dam, Bitter Flowers d’Olivier Meys. Lina est une jolie jeune femme ambitieuse, mariée à un homme aimant et mère d’un petit garçon de dix ans. Mais elle décide de les laisser en Chine et part travailler à Paris dans l’espoir de revenir rapidement avec des fonds lui permettant d’obtenir une meilleure place dans la société et un avenir brillant pour son fils. Et donc là aussi, on en reparle très vite!

 

Voilà donc pour les dates confirmées! C’est déjà beaucoup, mais ce n’est pas tout!

En post-production

En juin dernier, nous passions une journée sur le tournage de Duelles, le nouveau film d’Olivier Masset-Depasse, avec Anne Coesens, Veerle Baetens, Arieh Worthalter et Mehdi Nebbou. C’est peu dire qu’on attend beaucoup de ce thriller psychologique d’époque, adapté d’un roman de l’une des reines du polar belge, Barbara Abel. Anne Coesens et Verrele Baetens y incarnent Alice et Céline. Elles habitent deux maisons bourgeoises accolées et jumelles. Elles sont les meilleures amies du monde, tout comme leurs fils de huit ans. Cette harmonie presque parfaite va basculer le jour où Alice assiste, impuissante, à la mort accidentelle de Maxime, le fils de Céline. Aveuglée par la souffrance, Céline reproche à Alice de n’avoir pas tout fait pour sauver son fils. Tout se fissure alors entre les deux amies…

Versus production (c) Gaëtan Chekaiban

Autre  projet qui suscite la curiosité, Troisièmes Noces, le 3e film de David Lambert (Hors les murs, Je suis à toi), avec Bouli Lanners dans le rôle d’un veuf hanté par le fantôme de son défunt mari, qui accepte de contracter un mariage blanc avec une jeune congolaise. Ces deux êtres que tout sépare vont devoir faire croire à leur amour auprès des autorités migratoires et à force de faire semblant, vont finir par s’aimer… à leur manière !​ Aux côtés de Bouli Lanners, on retrouve Rachel Mwanza (l’héroïne de Rebelles), Eric Kabongo, Virginie Hocq, Jean-Benoît Ugeux ou encore Jean-Luc Couchard.

Egalement tourné l’hiver dernier, Seule à mon mariage de Marta Bergman. Pamela étouffe dans son village en Roumanie. Elle s’est juré de trouver le mari qui lui permettra de devenir une femme émancipée. Via une agence matrimoniale, elle fait la connaissance d’un Belge à qui elle cache l’existence de sa fille. Pour le rejoindre, elle abandonne son enfant. Aux côtés des deux héros, Alina Serban et Tom Vermeir, on croisera notamment Achille Ridolfi ou Jonas Bloquet.

Alors que sortait en salle Hamsters, un film expérimental découvert au Festival de Rotterdam, Martine Doyen achevait l’été dernier le tournage de WITZ, son deuxième long métrage, après le très remarqué Komma en 2006. Suite à une lésion cérébrale Stella perd son sens de l’humour. Cela ne l’empêche pas pour autant d’être drôle, et c’est ainsi qu’elle sauve du suicide Frank en le faisant rire malgré elle. Désormais guéri, Frank a besoin d’elle pour rire et ne veut plus la quitter. Sceptique mais dans l’espoir d’une guérison, Stella se laisse peu à peu aller à cette histoire d’humour naissante entre elle et Frank, une histoire drôle qui au final la délivre des blessures du passé pour réapprendre à rire et à aimer. Stella est incarnée par Sandrine Blancke, qui nous disait entre les lignes en février dernier son plaisir de jouer dans le film, et Frank par Sam Louwyck. On retrouvera également dans le rôle (fait sur mesure?) de gourous du rire Abel & Gordon.

« Witz » de Martine Doyen

Tournés cet été Cavale, le premier film de Virginie Gourmel, dont on vous parlait ici, ainsi que La Fine Equipe, le nouveau film d’Ismaël Saïdi, dont on vous parlait ! Dans la foulée, Sarah Hirtt tournait elle-aussi son premier long métrage, Escapada, à propos duquel elle se confiait ici. En post-production toujours, La Miséricorde de la Jungle, premier film du réalisateur d’origine rwandaise Joël Karekezi, avec Marc Zinga et Stéphane Bak.

« Cavale », « La Fine Equipe », « Escapada »

Les tournages ont continué à se succéder cet automne, avec pour commencer Continuer de Joachim Lafosse, une adaptation d’un roman de Laurent Mauvinier avec Virginie Efira et Kacey Mottet-Klein que l’on espère voir très (très) vite, suivi du deuxième film de Guillaume Senez, Nos Batailles, avec Romain Duris et Lucie Debay, et enfin dernier tournage de l’année, Le Suicide d’Emma Peeters de Nicole Palo, avec Monia Chokri, Fabrice Adde, Stéphanie Crayencour, Thomas Mustin et Jacques-Henri Compère.

Nicole Palo et Monia Chokri sur le tournage du « Suicide d’Emma Peeters ».

L’année s’annonce chargée!

Regardez aussi

Flashback 2017/ Flashforward 2018: Solange Cicurel

Solange CICUREL, réalisatrice Actualité 2017 Son premier film, Faut pas lui dire, avec Stéphanie Crayencour, …