Home / News / Evenements / Cap sur le doc avec Filmer à tout prix

Cap sur le doc avec Filmer à tout prix

La 17ème édition de Filmer à tout prix se tiendra du 23 novembre au 2 décembre prochains. Ce rendez-vous incontournable du cinéma documentaire de création en Belgique sélectionne une série de films qui mettent en lumière la multiplicité des expressions cinématographiques. Les films belges et étrangers projetés lors de cet événement abordent nos réalités contemporaines par une multitude de styles innovants, imaginatifs et singuliers. Au total, 99 films (41 films belges) seront projetés durant le festival.  

Riche de 10 films, la Compétition belge longs métrages offre un panorama dense et varié de la production documentaire belge actuelle. Tour d’horizon:

  • Donna Haraway: Story Telling For Earthly Survival de Fabrizio Terranova – 2016- 77’

Donna Haraway, éminente philosophe, primatologue et féministe, a bousculé les sciences sociales et la philosophie contemporaine en tissant des liens sinueux entre la théorie et la fiction.

  • Een idee van de zee de Nina De Vroom – 2016 – 61’

Des garçons vivent dans les bâtiments de l’IBIS, l’internat maritime d’Ostende. Ils apprennent à regarder la mer. En cours, ils cartographient la mer : sur les cartes marines, les tempêtes et le temps n’existent pas.

  • Grands Travaux d’Olivia Rochette et Gerard-Jan Claes – 2016 – 101’

Grands travaux situe son action dans l’Institut Anneessens-Funck, une école professionnelle néerlandophone à Bruxelles où des jeunes issus de milieux très variés, souvent précarisés, viennent apprendre un métier à exercer au plus vite.

  • H-H de Chloé Malcotti – 2017 – 50’

La Rhodiacéta de Besançon est devenue un lieu emblématique à la suite des flms réalisés par les groupes Medvedkine. Groupe de cinéastes et d’ouvriers, composé entre autre de Chris Marker, Pol Cèbe, Jean-Luc Godard, et George Binetruy. Aujourd’hui, la ville de Besançon réhabilite le site de la Rhodiacéta. Sa démolition pose question : devrions-nous en garder quelque chose ? Quoi ? Comment ?

  • Kalès de Laurent Van Lancker – 2017 – 63’

Polyphonie d’hommes, de récits et d’atmosphères de la « jungle » de Calais. Un parcours sensoriel, passant de situations intimes à des stratégies de survie. Un flm de vents et de déceptions, de feux et de solidarités, d’espoirs et de limbes.

  • La Fleurière de Ruben Desiere – 2017 – 78’

Dans l’arrière-boutique d’un magasin de fleurs, Tomi, Rasto et Mižu creusent un tunnel qui doit atteindre la chambre forte de la Banque Nationale. Des pluies persistantes qui inondent le réseau de tunnels les obligent à suspendre leurs travaux.

  • Oltremare (Colonies fascistes) de Loredana Bianconi – 2016 – 83’

Dans l’Italie fasciste des années 30, des habitants du village de Borgo, poussés par la misère ou l’esprit d’aventure, émigrent dans les colonies de L’Empire Italien d’Afrique pour y chercher l’Eldorado promis par la propagande. Mais leur rêve s’effondre après quelques années seulement de dur labeur. Guerre et chute du régime entraînent la perte des Colonies, les obligeant à revenir à Borgo, après avoir tout perdu.

  • Qui es-tu Octobre ? de Julie Jaroszewski – 2017 – 56’

Au Burkina Faso, à 27 ans d’intervalle, deux Octobre se contemplent. Le premier, en 1987, vit l’assassinat du père de la révolution démocratique et populaire, Thomas Sankara. Le second, en octobre 2014, voit le peuple destituer par la rue son successeur, Blaise Compaoré. Dans les quartiers populaires de Ouagadougou, la petite et la grande histoire se rejoignent dans la case des femmes, où vit le jeune Mika. Trois générations tissent la fable de l’endurance d’un peuple sur le chemin d’une quête de justice, de vérité et d’intégrité.

  • Rhythm & Intervals de Comes Chahbazian – 2016 – 52’

Plongé dans la préparation d’un prestigieux concours international de violoncelle, Sevak, 23 ans, féru de sport de combat, fera l’expérience dans son corps, son esprit et son cœur, de ce qui fait de lui un homme et un artiste.

  • The Tower: A Concrete Utopia de Sammy Baloji et Filip De Boeck – 2015 – 70’

Ce film nous convie à une visite guidée emmenée par le « Docteur », propriétaire et concepteur d’un bâtiment incroyable situé dans la commune de Limete, à Kinshasa (capitale de la République Démocratique du Congo). Imaginée et érigée par le « Docteur » sans l’aide d’aucun architecte professionnel, la construction de cette tour, jusqu’à présent inachevée, a commencé en 2003.

Filmer à tout prix propose également une Compétition belge Courts Métrages, regroupant 14 films, ainsi qu’un Panorama d’une quinzaine de films permettant lui aussi de prendre le pouls de la production belge.

Tout sur les évènements exceptionnels et la programmation sur le site du Festival.

 

Regardez aussi

Week-end du doc

L’alléchant programme du Week-end du Doc

Du jeudi 16 au dimanche 19 novembre aura lieu un peu partout à Bruxelles et …