Home / News / Rencontres / Le cinéma belge et moi, ép.24: Samuel Tilman

Le cinéma belge et moi, ép.24: Samuel Tilman

Rencontre aujourd’hui avec Samuel Tilman, producteur chez Eklektik, et réalisateur de courts métrages reconnus (Nuit Blanche, Magritte en 2011), de documentaires multi-diffusés (notamment Kongo) ou encore du docufiction Le Dernier Gaulois diffusé sur France 2, qui achève actuellement la post-production de son premier long métrage, Une part d’ombre, avec Fabrizio Rongione, Natacha Régnier et Saule, dans son premier rôle au cinéma.

Toujours dans le cadre de l’opération 50/50, nous avons rencontré les jeunes cinéastes et comédiens lauréats et nommés des Magritte du cinéma belge qui ont réalisé en février dernier les « Cadavres Exquis » que nous vous dévoilons depuis le mois de juin: ici, celui des Barons, ici, celui de L’Iceberg. Comme aux réalisateurs repris dans les 20 longs métrages sélectionnés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous leur avons demandé comment ils définiraient aujourd’hui le cinéma belge, quels sont leurs meilleurs souvenirs de cinéma belge, et également comment ils ont vécu leur prix ou leur nomination aux Magritte.

Le cinéma belge, un cinéma hors format

Le cinéma de l’intime de Joachim Lafosse

La reconnaissance d’un autodidacte

Des envies de comédie et de saga historique

La richesse des comédiens belges

 

 

 

 

 

Regardez aussi

Fabrice-du-Welz-Cinevox

Le cinéma belge et moi, ép.27: Fabrice du Welz

Quand Fabrice du Welz débarque sur la Croisette en 2004 avec Calvaire, sélectionné à la …