Home / News / Evenements / Disparition de Thierry Zeno, réalisateur de « Vases de Noces »

Disparition de Thierry Zeno, réalisateur de « Vases de Noces »

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du réalisateur Thierry Zéno ce mercredi 7 juin, emporté par la maladie à l’âge de 67 ans. Plasticien et cinéaste, Zéno reste avant tout l’auteur de Vase de noces, son seul long métrage de fiction sorti en 1974 qui, 40 ans plus tard, garde toute sa puissance. A la fois choquant et fascinant, le film, présenté à La Semaine de la Critique du Festival de Cannes, suscitera les plus vives réactions parmi la critique et le public.
Son travail de cinéaste, débuté dans le documentaire avec le court métrage Bouche sans fond ouverte sur les horizons (1971), se poursuivra dans cette discipline. Comme il le confiait lors d’une récente interview, il s’est très vite « (…) détourné de la fiction pour avoir cette possibilité de contact avec des individus de différentes catégories sociales et culturelles. »

Vases de Noces

Vases de Noces a marqué, choqué, imprégné une génération de cinéastes, et continue, par la grâce d’internet, d’émerveiller des centaines de cinéphiles, bousculés par la beauté et la radicalité du film, qui figure d’ailleurs dans de nombreux classements des films les plus troublants ou disturbing. Abordant notamment sans ambages la question de la zoophilie, le film a longtemps été interdit en Australie, et a été « subtilement » renommé The Pig Fucking Movie aux Etats-Unis. Ames sensibles, s’abstenir… Esprits curieux, avides de sensations fortes, (re)découvrez cette oeuvre singulière et inoubliable.
« Vase de Noces » est film incroyable, un poème venimeux et tendre à la fois. Un film à découvrir et à redécouvrir et qui a changé ma vie… (Fabrice du Welz)

Aux frontières du cinéma…

Artiste pluridisciplinaire – cinéma, vidéo, installation, photographie – travaillé par des disciplines comme l’ethnographie, l’art et la psychanalyse, il développera dans ses œuvres protéiformes ses sujets de prédilection comme la mort (Des morts, 1979), les indiens du Chiapas (Chronique d’un village tzotzil, 1992 ; Ya basta ! Le cri des sans-visage, 1997) ou Félicien Rops (Ce tant bizarre monsieur Rops, 2000).

 

Un réel engagement culturel et social

Engagé tant au niveau culturel – notamment en tant qu’administrateur du Fonds Félicien Rops et professeur de cinégraphie et de vidéographie à l’Académie de Dessin et des Arts visuels de Molenbeek-St-Jean – que social – comme en témoignent ses nombreuses installations dans des quartiers populaires –, Thierry Zéno aura mené une carrière singulière qui influencera de nombreux cinéastes hors-normes, à commencer dans sa ville natale de Namur où de jeunes énervés s’en inspireront pour commettre le sulfureux C’est arrivé près de chez vous.

Revoir son film culte

Par son originalité, sa cohérence, son jusqu’au-boutisme, et l’impact qu’il suscita à sa sortie et longtemps après, Vase de noces prend naturellement place dans le projet « 50/50 : cinquante ans de cinéma belge, cinquante ans de découvertes » qui se tiendra du 15 juin 2017 au 15 juin 2018. Le film fera l’objet d’une projection événementielle à cette occasion.
Une récente interview du réalisateur dans le cadre de ce projet est disponible sur cette page : https://www.50cinquante.be/fr/films/vase-de-noces/

Photo d’illustration: Jean-Michel Vlaeminckx pour Cinergie

Regardez aussi

Cadavre-exquis-Iceberg

Cadavre exquis 50/50, ép.02: « L’Iceberg »

Après leur relecture de la première scène des Barons diffusée il y a quelques semaines, …