Home / News / Evenements / Les Magritte du cinéma 2017: le palmarès

Les Magritte du cinéma 2017: le palmarès

C’est donc Les Premiers les Derniers, le quatrième long métrage de Bouli Lanners, qui ressort grand vainqueur de cette 7ème cérémonie des Magritte du Cinéma, avec 5 statuettes sur 8 possibles, dont Meilleur Film et Meilleur Réalisateur. Le film a également remporté les prix des Meilleurs Costumes et des Meilleurs Décors, et a valu la statuette du Meilleur acteur dans un second rôle à David Murgia (déjà lauréat du Magritte du Meilleur Espoir en 2013 pour La Tête la Première).

 

 

Cette 7ème édition des Magritte du cinéma était marquée par l’émergence d’une nouvelle génération d’auteurs et de réalisateurs, et la place importante faite aux premiers films dans les nominations. Ces derniers ne sont effectivement pas en reste. Je me tue à le dire a remporté deux prestigieuses statuettes: le Magritte du Meilleur scénario pour l’auteur et réalisateur Xavier Seron, et celle du Meilleur acteur pour Jean-Jacques Rausin. On notera, une première dans l’histoire des Magritte, que Xavier Seron a reçu un prix pour un autre film en tant qu’auteur et réalisateur, puisqu’il a remporté le Magritte du Meilleur court métrage de fiction pour Le Plombier, co-réalisé avec Méryl Fortunat-Rossi, duo déjà couronné du même prix l’année dernière pour L’Ours Noir!

 

C’est à Keeper, de Guillaume Senez, qu’est revenu le Magritte du Meilleur premier film, qui a également reçu celui du Meilleur montage pour Julie Brenta (déjà primée aux Magritte pour… le son de L’Exercice de l’Etat), ainsi que celui de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Catherine Salée (elle-même déjà lauréate de ce prix pour La Vie d’Adèle).

 

Enfin, Parasol, le troisième premier film en lice dans les grandes catégories, a reçu le prestigieux Magritte de la Meilleure image pour Olivier Boonjing (qui signe d’ailleurs également celle de Je me tue à le dire), ainsi que celui de la Meilleure musique.

 

Côté acteur et actrice, surprise chez les femmes, ou Astrid Whettnall (La Route d’Istanbul) et Virginie Efira (Victoria) ont remporté le grand prix ex-aequo. Chez les espoirs, chez Salomé Richard qui gagné la statuette pour Baden Baden, et Yoann Blanc pour Un homme à la mer.

 

Intégralité du palmarès ci-dessous.

 

Palmarès


Magritte du Meilleur Film

« Les Premiers les Derniers » de Bouli Lanners, produit par Jacques-Henri et Olivier Bronckart 
(Versus production)

 


Magritte du Meilleur Premier Film 

« Keeper » de Guillaume Senez (Iota production)

 


Magritte du Meilleur Réalisateur

 

Bouli Lanners pour « Les Premiers les Derniers »

 


Magritte du Meilleur Film Flamand

« Belgica » de Felix van Groeningen, produit par Dirk Impens (Menuet)

 


Magritte du Meilleur Film en Coproduction

« La Tortue Rouge » de Michael Dudok de Wit, coproduit par Léon Perahia (Belvision)

 


Magritte du Meilleur Scénario Original ou Adaptation

Xavier Seron pour « Je me tue à le dire »

 


Magritte de la Meilleure Actrice

Astrid Whettnall pour « La Route d’Istanbul » ex-aequo

Virginie Efira pour « Victoria » ex-aequo

 


Magritte du Meilleur Acteur

Jean-Jacques Rausin pour « Je me tue à le dire »

 


Magritte de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle

Catherine Salée dans « Keeper »

 


Magritte du Meilleur Acteur dans un Second Rôle

David Murgia dans « Les Premiers les Derniers »

 


Magritte du Meilleur Espoir Féminin

Salomé Richard dans « Baden Baden »

 


Magritte du Meilleur Espoir Masculin

Yoann Blanc dans « Un homme à la mer »

 


Magritte de la Meilleure Image

Olivier Boonjing  pour « Parasol »

 

 


Magritte du Meilleur Son

« La Tortue Rouge » : Matthieu Michaux

 

Magritte des Meilleurs Décors

« Les Premiers les Derniers » : Paul Rouschop

 


Magritte des Meilleurs Costumes

« Les Premiers les Derniers » : Elise Ancion

 


Magritte de la meilleure musique originale

« Parasol » : Cyrille de Haes et Manuel Roland

 


Magritte du meilleur montage

« Keeper » : Julie Brenta

 


Magritte du Meilleur Court Métrage d’Animation

« Pornography » d’Eric Ledune, produit par Eric Ledune (Got ! Oh my got)

 


Magritte du Meilleur Court Métrage de Fiction

« Le Plombier » de Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron, produit par Julie Esparbes et Anthony 
Rey (Hélicotronc)

 


Magritte du Meilleur Documentaire

« En bataille, portrait d’une directrice de prison » d’Eve Duchemin, produit Annabella Nezri (Kwassa Films)

 

 

Regardez aussi

Cadavre-exquis-Iceberg

Cadavre exquis 50/50, ép.02: « L’Iceberg »

Après leur relecture de la première scène des Barons diffusée il y a quelques semaines, …