Home / News / Evenements / Le « Med » 2017 se conjuguera au féminin!

Le « Med » 2017 se conjuguera au féminin!

Le Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles, qui aura lieu du 1er at 8 décembre prochain, se conjuguera cette année au féminin, mettant en avant des films dressant les portraits riches et métissés de femmes méditerranéennes bine sûr, mais aussi des films de femmes, en grand nombre. 

Cette volonté de valoriser l’image et la parole des femme passera de façon spectaculaire par un jury 100% féminin, présidé par la réalisatrice et productrice égyptienne Marianne Khoury, et au sein duquel on retrouvera deux précieuses comédiennes belges. Stéphanie Crayencour, héroïne pétillante l’hiver dernier de Faut pas lui dire, débute ce mois-ci le tournage du deuxième film de Nicole Palo, Le Suicide d’Emma Peeters. A ses côtés, la comédienne et autrice Anne Paulicevich (elle a reçu notamment le Magritte du Meilleur Scénario pour Tango Libre, co-écrit avec Philippe Blasband), que l’on vient de voir dans Kapitalistis, le court métrage multi-primé de Pablo Munoz Gomez.

La programmation fait la part belle à la Méditerranée, d’une rive à l’autre, et à ses exilés. Mais parce que Bruxelles est une capitale multiculturelle et que la Méditerranée s’y invite, le festival sélectionne chaque année des films produits ou co-produits en Fédération Wallonie-Bruxelles, sous l’appellation Med in Belgium. Les 13 films sélectionnés montrent que le cinéma belge est aussi vivant que le cinéma méditerranéen. Les productions belges retenues cette année dans les diverses sections sont:

  • Camouflage de Imge Ozbilge

Une courte animation sur l’histoire d’une amitié interdite qui s’épanouit dans un jardin secret de la cité, où l’Est rencontre l’Ouest. Envoûtant et poétique.

  • Kapitalistis de Pablo Munoz Gomez

“Le Père Noël est un capitaliste. Il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux pauvres” Nikos, 5 ans. Kapitalistis raconte avec humour la quête de Gyorgis, cherchant à offrir un cadeau de noël à son fils, alors qu’il n’a pas un sou.

  • Noces de Stéphan Streker

Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Écartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir.

Après 3 ans de prison, Ben veut renouer avec son fils et trouver sa place dans la société. De travail de réinsertion en petites récidives, d’amitiés sincères en tentation intégriste, Ben va mener son combat pour résister à la haine et retrouver sa dignité d’homme libre.

Dans la Syrie en guerre, d’innombrables familles sont restées piégées par les bombardements. Parmi elles, une mère et ses enfants tiennent bon, cachés dans leur appartement. Courageusement, ils s’organisent au jour le jour pour continuer à vivre malgré les pénuries et le danger. Par solidarité, ils recueillent un couple de voisins et son nouveau-né. Tiraillés entre fuir et rester, ils font face chaque jour en gardant espoir.

  • Rester Vivants de Pauline Beugnies

Doc – Révolution, où es-tu ? Dans l’Égypte d’aujourd’hui, les aspirations à la liberté sont coincées entre la main de fer du Maréchal Sissi et l’absolue nécessité de vivre. Quatre jeunes Égyptiens qui ont participé au soulèvement de janvier 2011 se penchent sur leur propre histoire, leur propre image et partagent leurs sentiments sur la situation actuelle. Quelle vie peuvent-ils mener dans ce contexte de répression violente et de propagande nationaliste, après un élan de liberté sans précédent ? Quel héritage – ou quel poids à porter – pour cette jeunesse qui fut à l’avant-garde de la révolte ?

La Fontaine fait son cinéma d’Arnaud Demuynck sera également projeté en séance scolaire!

L’intégralité du programme est dispo ici!

 

 

Regardez aussi

Filmer a tout prix

Cap sur le doc avec Filmer à tout prix

La 17ème édition de Filmer à tout prix se tiendra du 23 novembre au 2 …