Home / News / En bref / Nozon à pas de géant

Nozon à pas de géant

La saison 2 de la formidable série Minuscule est diffusée sur les écrans de télévision français depuis le 8 juin. Elle a été réalisée en grande partie par le Studio Nozon, une des premières sociétés à avoir trouvé refuge au cœur du PIL, le Pôle Image de liège qui est en train de devenir le vaisseau-amiral de l’industrie audiovisuelle de la région.

 

Pour mener à bien ce projet, Nozon a fait appel à Guionne Leroy, une des reines belges de l’animation qui a œuvré sur quelques-unes des plus grandes productions mondiales comme Toy Story, Chicken Run ou Coraline. Tout heureuse de pouvoir assouvir sa passion dans son pays, Guionne a apporté son savoir-faire à l’équipe pour un résultat qui a de quoi épater tout le monde.

72 épisodes de 4’45 ont été réalisés, mais aussi  26 de 2’, un long épisode de 26’ et 1 de 8’30″. Si vous n’avez jamais vu la série, sachez qu’elle mêle prises de vues réelles et animation en 3D, que les animaux ne parlent pas et qu’il n’y a pas de voix off. La bande-son pourtant assez exceptionnelle n’est constituée que de bruitages et d’une musique au piano. Le ton est à l’humour débridé, servi par les expressions hilarantes des bestioles, seules concessions anthropomorphiques des concepteurs. Pour le reste, les animaux évoluent tels qu’ils le font dans la vraie vie, avec leurs mouvements et allures caractéristiques, dans leur biotope. Ce qui nous donne de petits bijoux la fois ludiques et instructifs

 

 

Remarquée dans le secteur audiovisuel, avec une qualité technique et une logistique irréprochable, Nozon est en train de gagner ses lettres de noblesse… à tel point que le studio devrait passer à la vitesse supérieure en travaillant sur le long métrage Minuscule qui si nos informations sont exactes pourrait être produit pour le grand écran par Entre Chien et Loup.

 

En attendant de concrétiser ce projet, Nozon ne se repose pas sur ses Minuscules lauriers. Actif sur le marché publicitaire,  le studio vient de livrer un formidable spot pour Chaudfontaine (produit par Lovo pour l’agence Famous). Intitulé Chaudfontaine – Beavers, il permet de découvrir l’ingéniosité des castors en 2011, qui ne sont plus uniquement des spécialistes en barrages. Derrière l’humour et la bonne bouille des castors se cache surtout une prouesse technique, qui n’échappera pas aux regards avertis : le rendu du pelage des rongeurs ! Pour ce spot, Nozon a développé en interne un shader poils / cheveux hyper-réaliste. Son développement s’est réparti sur plusieurs projets avec deux personnes à temps plein en recherche mathématique, physique et codage. Ce spot Chaudfontaine constitue la première utilisation de ce shader avec le nouveau moteur de rendu utilisé par Nozon : Arnold.

 

Pour voir et revoir ce merveilleux petit film réalisé par François Mercier et Hans Vercauteur n’hésitez pas à cliquer ICI.

 

Regardez aussi

Benoit-Poelvoorde-trois-coeurs

Benoît Poelvoorde, recrue de luxe pour « Au poste » de Quentin Dupieux

Quentin Dupieux vient d’annoncer que le tournage de son prochain film, Au poste, débuterait le …