Home / News / Evenements / On connait le programme du BIFFF, et on va frissonner belge!

On connait le programme du BIFFF, et on va frissonner belge!

Le BIFFF est le rendez-vous incontournable des amateurs d’hémoglobine, de sensations fortes, de frissons, de rires défensifs, sarcastiques ou carrément francs, d’univers parallèles plus ou moins probables, et de monstres humains, inhumains, et non identifiés. Amoureux du cinéma des genres, ça se passe ici!

 

 

 

Alors certes, le film de genre n’est pas exactement une spécialité belge, et pourtant, le Plat Pays compte en ses rangs quelques orfèvres en la matière, à commencer par Fabrice du Welz, qui donnera le 7 avril à Bozar une Masterclass à l’invitation de l’ASA. Conjointement à son travail de cinéaste, Fabrice du Welz développe un travail critique, une cinéphilie gourmande et exigeante. Quelles sont les sources qui abreuvent son cinéma ? Comment le film de genre s’écrit-il ? S’agit-il de dispositif plutôt que de scénario ? Toutes ces questions et d’autres encore ainsi que de nombreux extraits de films seront au coeur de cette discussion.

Cerise sur le gâteau, vous pourrez découvrir dans la foulée Message From the King, le nouveau film de Fabrice du Welz, un film noir de noir, tourné aux Etats-Unis avec Chadwick Boseman, Teresa Palmer ou encore Luke Evans.

 

 

 

Autre moment « belge » d’envergure, la projection en avant-première bruxelloise, avant sa sortie le 3 mai prochain, de Mon Ange de Harry Cleven. Mon Ange est une romance, une romance belle et douce comme du coton. Mais une romance fantastique, qui s’épanouit dans un univers parallèle, où le cinéma se régale des artifices du genre. Il y a 10 ans, Harry Cleven présentait Trouble au BIFFF, un autre film fantastique, qui déclinait un tropisme du genre, celui du jumeau, si possible maléfique. Avec Mon Ange, le BIFFF a trouvé un « bel élan de tendresse fantastique prouvant avec talent que le cinéma belge peut être du grand art ! » Rendez-vous le 14 avril à Bozar pour vous faire votre avis. Pour rappel, cela ressemble à ça:

 

 

 

Troisième rendez-vous belge du Festival, la projection dans la section 7ème Parallèle du mockumentary (ou documenteur si vous préférez) Spit’n’Split. Le film est le fruit d’une légère obsession du jeune réalisateurJérôme Vandewattyne, qui a suivi deux ans durant la tournée de « The Experimental Tropic Blues Band ». Evidemment, quand on suit à la trace un groupe plutôt punk, on n’en sort pas tout à fait indemne. Voilà ce qu’en dit le dossier de presse du BIFFF: « Faux docu ou vraie fiction, Spit ‘n Split brouille toutes les pistes de façon incroyablement jouissive. Et c’est beau. Mais laid aussi. Tout comme c’est vrai que c’est faux. » Vous voulez vous en faire votre propre idée? Voici la bande-annonce:

 

 

 

Outre ces projections exclusives, le 13ème Belgian Film Day sera l’occasion de découvrir une sélection de courts métrages garantis couleur locale, entre délires cocasses, et frissons gore. Pas moins de 14 films proposés, entre chute inopinée de météorites, chirurgie esthétique bâclée, adorateurs de Trump, espionnage non-industriel, euthanasie forcée… C’est ce qu’on appelle un beau programme des « réjouissances »! Rendez-vous le 7 avril…

 

 

Regardez aussi

AreYouSeries

Fans de séries, Are you series? est de retour dès ce jeudi!

Are You Series?, le premier festival dédié aux séries télévisées en Belgique, est de retour …