Home / News / En bref / screen.brussels soutient Delphine Lehericey, Adil El Arbi et Bilall Fallah, et le 1er film de Didier Van Cauwelaert!

screen.brussels soutient Delphine Lehericey, Adil El Arbi et Bilall Fallah, et le 1er film de Didier Van Cauwelaert!

A l’occasion de sa 4ème session de soutien, le fonds d’investissement bruxellois a annoncé qu’il soutiendrait en plus des trois films précités For a Happy Life, le premier film des bruxellois Salima Glamine et Dimitri Linder, Bruxelles sous les étoiles, documentaire gastronomique, ainsi que la série Champions!

Parmi les projets soutenus, une surprise de taille, le passage à la réalisation de l’écrivain d’origine belge Didier Van Cauwelaert, dont les oeuvres ont déjà été de nombreuses fois portées à l’écran (Un aller simple, Hors de moi)! Le romancier avait déjà réalisé un premier film en 1992, Les Amies de ma femme. Dans cette nouvelle comédie, J’ai perdu Albert, on suit les traces de Chloé, jeune femme possédée par l’esprit d’Albert Einstein. Ce dernier lui permettant de voir l’avenir, elle en fait son métier et devient un médium de grande renommée. Jusqu’au jour où Albert, fatigué de voir Chloé se servir de lui pour s’enrichir égoïstement, décide de changer de corps pour retrouver un esprit plus humanitaire : celui de Zac. Zac, qui voulant se débarrasser de cet ectoplasme dérangeant, essaie par tous les moyens de persuader Albert de retourner chez Chloé dont la situation décline à vue d’œil. Mais ils ne sont pas au bout de leurs peines… Le film sera coproduit en Belgique par Climax Films (Le Tout Nouveau Testament, Mon Ange).

For a Happy Life, c’est l’histoire d’un jeune amour contrarié: Sarah, d’origine algérienne et Machir d’origine pakistanaise sont confrontés aux traditions du mariage arrangé. Il s’agit du premier long métrage des bruxellois Salima Glamine et Dimitri Linder, qui passe derrière la caméra après avoir longtemps été premier assistant réalisateur de Bouli Lanners, Joachim Lafosse, Benoît Mariage… Le tout est produit par Tarantula.

On retiendra également deux coproductions internationales aux sujets forts et douloureux. Le Kursk, dernier opus de Thomas Vinterberg (Festen, The Hunt) relate la tragique fin du Kursk, le fleuron des sous-marins russes à propulsion nucléaire, et de son équipage dont les 118 membres périront à l’été 2000. Dans ce drame mêlant suspense et géopolitique, on verra au casting Matthias Schoenaerts (Le Fidèle, De rouille et d’os), Léa Seydoux (Juste la fin du monde, Spectre, La Vie d’Adèle) et Colin Firth (The King’s Speech, A Single Man). Le film, coproduit en Belgique par Belga Films, emploiera de nombreux techniciens belges, en plus de certains comédiens. The Mercy of Jungle du cinéaste rwandais Joël Karekezi est une descente dans la jungle congolaise du Kivu, où le héros de guerre rwandais Sergent Xavier et l’inexpérimenté soldat Faustin vont faire face aux dangers de la guerre, de la nature, et de leurs propres démons. Le premier rôle revient à Marc Zinga, Magritte du meilleur espoir masculin en 2015 (Les Rayures du Zèbre).

Après Puppy Love, la bruxelloise Delphine Lehericey réalise Le Milieu de l’Horizon, un drame familial et initiatique dans lequel, durant la canicule de 1976, un jeune garçon, Gus, voit sa vie chamboulée dans la modeste ferme familiale. Dans cette adaptation du roman éponyme de Roland Buti, Gus va arpenter un chemin tortueux qui le fera quitter l’innocence de son enfance. Au casting, on retrouve Laetitia Casta (Gainsbourg, Vie héroïque, Des lendemains qui chantent), Jalil Lespert (Le Petit Lieutenant, De guerre lasse) et Clémence Poésy (Demain tout commence, Tunnel).

screen.brussels soutiendra également Patser d’Adil El Arbi et Bilall Fallah – nous étions sur le tournage ce mardi, on vous en reparle très vite -, et la série Champion, le parcours sur le fil du rasoir de Souli, joueur prodige qui a tutoyé les plus grands et explosé en plein vol à cause de son caractère flamboyant. Lâché par tous, va-t-on le voir rebondir ? Emmenée par Mourade Zeguendi (Les Barons, Dikkenek) dans le rôle de Souli, la série est réalisée par les bruxellois Monir Ait Hamou et Mustapha Abatane, et produite par Kings of Comedy. Le fonds soutiendra également Bruxelles sous les étoiles, un documentaire réalisé par François Gonce et produit par Kaos Films, qui tire le portrait de 5 personnalités étoilées qui font briller Bruxelles, les 5 chefs arborant deux macarons Michelin à leur enseigne. Par la découverte de ces hommes, de leur quotidien, des témoignages de leurs collègues, c’est le Bruxelles gastronomique que l’on parcourt avec délectation.

Rendez-vous très vite sur le grand et le petit écran!

 

Regardez aussi

Benoit-Poelvoorde-trois-coeurs

Benoît Poelvoorde, recrue de luxe pour « Au poste » de Quentin Dupieux

Quentin Dupieux vient d’annoncer que le tournage de son prochain film, Au poste, débuterait le …