Home / News / En bref / Soirée court métrage belge 4 à 4

Soirée court métrage belge 4 à 4

Une fois n’est pas coutume, 4 producteurs belges s’associent pour proposer une séance exceptionnelle de courts métrages belges à Bozar le 2 novembre prochain. 

4 producteurs présentent 4 courts métrages : Icare de Nicolas Boucart, You’re Lost, Little Girl de Cédric Bourgeois, Le Ventre vide de Flore Bleiberg et L’Homme ordinaire de Julien Trousson.

 

Icare – Nicolas Boucart
Hélicotronc

Sur une minuscule île couronnée de falaises abruptes, vit un vieil homme isolé, Léonard. Cet inventeur est obnubilé par la concrétisation de son rêve le plus cher : voler, voler rien qu’à la force des bras. Pour lui, seule une âme pure, légère, naïve est capable d’un tel exploit. Joseph, huit ans, semble être le parfait candidat.

Né le 10 janvier 1981 à Tournai, Nicolas sort de l’INRACI en 2001 et travaille comme machiniste puis chef machiniste sur de nombreux longs métrages. Depuis 2010, il travaille également comme cadreur. Il a réalisé au sein de Hélicotronc L’automne, c’est triste en été… en 2006 et L’éclusier en 2009. Il travaille actuellement sur un projet de long métrage et un troisième court métrage.

You’re Lost, Little Girl – Cédric Bourgeois
Need Productions

Anna, une jeune femme sourde et muette, vit avec sa grand-mère dans un camping. Alors que cette dernière doit être hospitalisée, Anna se retrouve seule et devient une proie facile.

Il s’agit du sixième court métrage de Cédric Bourgeois, qui a notamment réalisé Sophie, prix de la mise en scène au Court en dit Long, et La Bête entre les murs qui a valu un prix d’interprétation à Pierre Nisse. Il a également co-réalisé avec Xavier Seron Dreamcatchers, un long métrage documentaire sur le catch.

Le Ventre vide – Flore Bleiberg
Stempel

Dans une ville dépeuplée, le vent souffle. Un garçon erre qui observe l’étrangeté du monde. Là, une jeune fille.

Flore Bleiberg a expérimenté différentes voies d’accès au cinéma : écriture et réalisation, seule ou en collectif. Au travers de riches collaborations, pour le théâtre notamment, se dessine petit à petit un parcours de réalisatrice protéiforme. Avec Le Ventre vide elle trace une nouvelle ligne, plus classique, en apparence.

L’Homme ordinaire – Julien Trousson
Roue Libre

Pour son travail, Claude Chien joue au client ordinaire. Il excelle à être n’importe qui et ce rôle lui colle à la peau. Mais à observer tout le monde, Claude n’est plus personne. Coincé dans un grand magasin, il risque de disparaître pour de bon. Se réveillera-t-il à temps?

Jeune réalisateur et musicien bruxellois, Julien Trousson est l’auteur de plusieurs clips et capsules vidéo, ainsi que de la bande originale de divers films (dont celles D’homme à homme de Maïa Descamps et de Les Dauphines de Juliette Klinke). Désireux d’allier sa passion pour le cinéma à son amour pour la littérature, il signe en 2017 son premier court métrage de fiction L’Homme ordinaire, adapté d’une nouvelle littéraire de Laurent Graff.

 

Rendez-vous ce jeudi soir (02/11) à 20h à Bozar. Plus d’infos ici

Regardez aussi

Festival-Cinema-Belge-Nimes-Garrigue

5ème Festival du Cinéma Belge à Nîmes & en Garrigue

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, c’est l’été, à tel point peut-être que vous …