Home / A la une / En tournage: « For a Happy Life », premier long pour Dimitri Linder et Salima Glamine

En tournage: « For a Happy Life », premier long pour Dimitri Linder et Salima Glamine

Photo: @Tarantula

Le tournage de For A Happy Life, premier long métrage de Dimitri Linder et Salima Glamine, s’achève ces prochains jours à Bruxelles. 

Après avoir été régisseur, Dimitri Linder a été 1er assistant auprès de nombreux réalisateurs belges, comme Bouli Lanners, Joachim Lafosse, Benoît Mariage, ou encore récemment sur Grave, de Julia Ducournau. En 2012, il réalise son premier film, le court métrage Après 3 minutes. Cette dernière, comédienne, a notamment joué dans les longs métrages Fragile ou Ma place au soleil, ou encore dans le téléfilm Tata Bakhta de Merzak Allouache.

Après trois minutes suivait Blandine, Jeanne et Lisa, trois femmes qui se croisaient un jour dans les couloirs d’un planning familial. Entre une femme qui tient à son épanouissement personnel, une jeune femme qui doit dépasser un deuil et une adolescente dont le futur est à construire, chacune faisait le choix qui allait déterminer le reste de sa vie. Trois parcours de vie autour d’une grossesse non désirée… Au générique, on retrouvait notamment Salima Glamine, également co-scénariste du film.

Salima Glamine dans « Après trois minutes »

For A Happy Life suit les pas d’Amel, une adolescente de 17 ans d’origine algérienne. Depuis plusieurs mois, dans le plus grand secret, elle vit une histoire d’amour avec Mashir Fahrad, 22 ans, d’origine pakistanaise. Mais cet amour sera-t-il assez fort pour résister au poids de leur culture respective ? For A Happy Life, c’est l’histoire d’un amour clandestin, dans la grande tradition du récit amoureux presque originel, Roméo & Juliette. Une histoire d’amour où ce ne sont plus les familles qui s’opposent, mais les communautés, les cultures, les traditions.

ForAHappyLife2
Photo: @Tarantula

Dans le rôle de Sarah, on retrouvera la jeune Sofia Lesaffre, vue dans Seuls de David Moreau, Le Ciel attendra de Marie Castille Mention-Schaar, ou encore Ne m’abandonne pas de Xavier Durringer. C’est Pascal Elbé, actuellement à l’affiche de Knock, et que que l’on retrouvera début 2018 dans Brillantissime de Michèle Laroque, qui incarne son père. Face à eux, de nombreux comédiens non professionnels.

Le film est produit par Tarantula Belgique, qui confirme l’attention toute particulière que la société porte aux premiers longs métrages belges, après Tous les chats sont gris de Savina Dellicour ou encore Baden Baden de Rachel Lang, Tarantula vient de produire Bitter Flowers d’Olivier Meys dont on vous reparlera bientôt, présenté en première mondiale il y a quelques jours au prestigieux festival de Pusan (Corée).

Regardez aussi

Les réalisatrices à l’honneur à la Commission de Sélection des Films

La Commission de Sélection des Films de la Fédération Wallonie-Bruxelles a annoncé les résultats de …