Home / A la une / Virginie Gourmel tourne « Cavale », son premier long

Virginie Gourmel tourne « Cavale », son premier long

Après Stagman et Aïe, deux courts métrages aux univers fantastiques, Virginie Gourmel a débuté il y a quelques jours le tournage de Cavale, son premier long métrage, écrit par Micha Wald (Voleurs de Chevaux, Simon Konianski), l’histoire âpre et intense d’une fugue adolescente au féminin. 

L’histoire

Kathy, une adolescente secrète et rebelle n’a qu’une idée en tête : fuir l’établissement psychiatrique dans lequel on l’a enfermée. Très vite elle s’en échappe pour retrouver son père, le seul à pouvoir la libérer de « cette prison ». Contre toute attente ses compagnes de chambrée, Nabila et Carole, aussi barges que loufoques, s’invitent dans cette fugue improvisée. Mais rien ne se passera comme prévu…

L’inspiration

Dans ses deux premiers films, Virginie Gourmel s’intéressaient à des freaks, des monstres dont la difformité était visible, un vampire et un homme-cerf. Ces personnages à la marge, différents, abîmés par la vie la fascinent. Avec Cavale, elle opère un basculement dans le réel en s’intéressant à des personnages dont la monstruosité est toute intérieure: des freaks, des weirdos, comme dirait Thom Yorke, des adolescences agitées. L’histoire de Kathy est inspirée de la vie de la réalisatrice, des fugues et de la petite délinquance de sa soeur, que personne n’avait vu venir, et qui trahissait très concrètement dans l’action un mal-être intérieur.

Le casting

Le film est vécu du point de vue des adolescentes, et porté par trois jeunes actrices inconnues au bataillon ou presque: Lisa Viance, Yamina Zaghouani et Noa Pellizari. A leurs côtés, on retrouve des visages bien connus du cinéma belge: Pierre Nisse (bientôt à l’affiche de Laissez Bronzer les Cadavres, et vu dans Grave, Je me tue à le dire, La Religieuse, Mobile Home), Cathy Grosjean (époustouflante récemment dans la pièce Taking Care of Baby, et aperçue dans La Trêve, La Religieuse, Pleure pas Germaine), Erika Sainte (voir notre récente interview avec la comédienne/ réalisatrice: Je suis resté dans les bois, Les Survivants, Elle ne pleure pas, elle chante, et que l’on verra bientôt dans Jeune Femme, Caméra d’or à Cannes qui fera l’ouverture du Festival de Namur, et Une part d’ombre de Samuel Tilman), ou encore Jean-Louis Sbille (Chez Nous, Grave, Jacques a vu).

Le film est en tournage tout l’été en région liégeoise, à Marche et au lac de Bütgenbach. Il est produit par Artemis, qui portera bientôt également un autre premier long métrage d’une jeune réalisatrice, Escapada, de Sarah Hirtt, qui nous en parle d’ailleurs ici.

Rendez-vous sur nos écrans en 2018?

Regardez aussi

Filmer a tout prix

Cap sur le doc avec Filmer à tout prix

La 17ème édition de Filmer à tout prix se tiendra du 23 novembre au 2 …