Magritte du Cinéma 2016 – 6e édition – Tous les nominés

 

 

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM 

  • Je suis mort mais j’ai des amis de Guillaume et Stéphane Malandrin, produit par Jacques-Henri et Olivier Bronckart (Versus production)
  • Le tout nouveau testament de Jaco Van Dormael, produit par Jaco Van Dormael (Terra Incognita) et Olivier Rausin (Climax Films)
  • Melody de Bernard Bellefroid, produit par Patrick Quinet (Artémis Productions)
  • Préjudice d’Antoine Cuypers, produit par Benoit Roland (Wrong Men)
  • Tous les chats sont gris de Savina Dellicour, produit par Valérie Bournonville et Joseph Rouschop (Tarantula)

 

MAGRITTE DU MEILLEUR PREMIER FILM 

  • L’année prochaine de Vania Leturcq, produit par Anthony Rey (Hélicotronc)
  • Préjudice d’Antoine Cuypers, produit par Benoit Roland (Wrong Men)
  • Tous les chats sont gris de Savina Dellicour, produit par Valérie Bournonville et Joseph Rouschop (Tarantula)

 

MAGRITTE DU MEILLEUR REALISATEUR 

  • Fabrice Du Welz pour Alleluia
  • Jaco Van Dormael pour Le tout nouveau testament
  • Bernard Bellefroid pour Melody
  • Savina Dellicour pour Tous les chats sont gris

 

 

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM FLAMAND 

  • Brabançonne de Vincent Bal, produit par Peter Bouckaert (Eyeworks)
  • Cafard de Jan Bultheel, produit par Arielle Sleuters et Jan Bultheel (Tondo Films)
  • D’Ardennen de Robin Pront, produit par Bart Van Langendonck (Savage Film)
  • Waste land de Pieter Van Hees, produit par Eurydice Gysel et Koen Mortier (Epidemic)

 

 

MAGRITTE DU MEILLEUR FILM ETRANGER EN COPRODUCTION 

  • La famille Bélier d’Eric Lartigau, coproduit par Serge De Poucques et Sylvain Goldberg (Nexus Factory)
  • Le chant de la mer de Tomm Moore, coproduit par Isabelle Truc et Marc Umé (The Big Farm)
  • Marguerite de Xavier Giannoli, coproduit par Geneviève Lemal (Scope Pictures)
  • Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore, coproduit par Valérie Bournonville et Joseph Rouschop (Tarantula)

 

MAGRITTE DU MEILLEUR SCENARIO ORIGINAL OU ADAPTATION 

  • Fabrice Du Welz et Vincent Tavier pour Alleluia
  • Guillaume et Stéphane Malandrin pour Je suis mort mais j’ai des amis
  • Thomas Gunzig et Jaco Van Dormael pour Le tout nouveau testament
  • Antoine Cuypers et Antoine Wauters pour Préjudice

 

MAGRITTE DE LA MEILLEURE ACTRICE 

  • Veerle Baetens dans Un début prometteur
  • Annie Cordy dans Les souvenirs
  • Christelle Cornil dans Jacques a vu
  • Yolande Moreau dans Le voyage en Chine*

 

* : films non éligibles aux Magritte du meilleur film ou de la meilleure coproduction mais dans lesquels les acteurs belges précités tiennent des rôles importants. Le Conseil d’Administration de l’Académie André Delvaux a donc souhaité vous permettre de saluer leurs performances dans ces films-là également.

 

MAGRITTE DU MEILLEUR ACTEUR 

  • François Damiens dans La famille Bélier
  • Bouli Lanners dans Tous les chats sont gris
  • Jérémie Renier dans Ni le ciel ni la terre
  • Wim Willaert dans Je suis mort mais j’ai des amis

 

MAGRITTE DE LA MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND ROLE 

  • Anne Coesens dans Tous les chats sont gris
  • Yolande Moreau dans Le tout nouveau testament
  • Helena Noguerra dans Alleluia
  • Babetida Sadjo dans Waste land

 

MAGRITTE DU MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND ROLE 

  • Marc Zinga dans Dheepan*
  • Laurent Capelluto dans L’enquête
  • Arno Hintjens dans Préjudice
  • David Murgia dans Le tout nouveau testament

 

  • : films non éligibles aux Magritte du meilleur film ou de la meilleure coproduction mais dans lesquels les acteurs belges précités tiennent des rôles importants. Le Conseil d’Administration de l’Académie André Delvaux a donc souhaité vous permettre de saluer leurs performances dans ces films-là également.

 

MAGRITTE DU MEILLEUR ESPOIR FEMININ 

  • Manon Capelle dans Tous les chats sont gris
  • Lucie Debay dans Melody
  • Pili Groyne dans Le tout nouveau testament
  • Stéphanie Van Vyve dans Être

 

MAGRITTE DU MEILLEUR ESPOIR MASCULIN 

  • Arthur Bols dans Préjudice
  • Romain Gelin dans Le tout nouveau testament
  • Benjamin Ramon dans Être
  • David Thielemans dans Bouboule

 

MAGRITTE DE LA MEILLEURE IMAGE 

  • Manu Dacosse pour Alleluia
  • Christophe Beaucarne pour Le tout nouveau testament
  • Frédéric Noirhomme pour Préjudice

 

MAGRITTE DU MEILLEUR SON 

  • Emmanuel de Boissieu, Frédéric Meert et Ludo Van Pachterbeke pour Alleluia
  • Marc Bastien, Marc Engels et Franco Piscopo pour Je suis mort mais j’ai des amis
  • François Dumont, Michel Schillings et Dominique Warnier pour Le tout nouveau testament

 

MAGRITTE DES MEILLEURS DECORS 

  • Emmanuel de Meulemeester pour Alleluia
  • Eve Martin pour Je suis mort mais j’ai des amis
  • Paul Rouschop pour Tous les chats sont gris

 

MAGRITTE DES MEILLEURS COSTUMES 

  • Elise Ancion pour Je suis mort mais j’ai des amis
  • Pascaline Chavanne pour La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil
  • Sabine Zappitelli pour Tous les chats sont gris

 

MAGRITTE DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE 

  • Vincent Cahay pour Alleluia
  • An Pierlé pour Le tout nouveau testament
  • Frédéric Vercheval pour Melody

 

MAGRITTE DU MEILLEUR MONTAGE 

  • Anne-Laure Guégan pour Alleluia
  • Yannick Leroy pour Je suis mort mais j’ai des amis
  • Ewin Ryckaert pour Tous les chats sont gris

 

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT METRAGE D’ANIMATION 

  • Dernière porte au Sud de Sacha Feiner (produit par Take Five)
  • Le parfum de la carotte de Rémi Durin et Arnaud Demuynck (produit par La Boîte,… Productions)
  • Tranche de campagne de Hannah Letaïf (produit par La Boîte,… Productions)

 

MAGRITTE DU MEILLEUR COURT METRAGE DE FICTION 

  • Jay parmi les hommes de Zeno Graton (produit par Hélicotronc)
  • L’ours noir de Méryl Fortunat-Rossi et Xavier Seron (produit par Hélicotronc)
  • Tout va bien de Laurent Scheid (produit par Dragons Films)

 

MAGRITTE DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE 

  • Bureau de chômage de Charlotte Grégoire et Anne Schiltz (produit par Eklektik)
  • I don’t belong anywhere – le cinéma de Chantal Akerman de Marianne Lambert (coproduit par Artémis Productions et la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles)
  • L’homme qui répare les femmes de Thierry Michel (produit par Les Films de la Passerelle)
  • La nef des fous de Eric D’Agostino et Patrick Lemy (produit par Néon Rouge Production)

Regardez aussi

Le-Voyage-De-Talia

« Le Voyage de Talia », retour aux sources

Christophe Rolin dépeint avec Le Voyage de Talia, à découvrir ce dimanche au BRIFF, le …