6e édition des Magritte du cinéma : 6 films dominent les nominations.

C’est donc le 6 février prochain, un samedi comme d’habitude, que la 6e édition des Magritte livrera son verdict. Devant la plupart des personnalités de notre cinéma, réunies au Mont des Arts, l’intrépide Charlie Dupont animera pour la deuxième fois cette cérémonie qu’il avait déjà dynamitée l’an dernier.

Les cinéphiles pourront suivre la manifestation sur leur petit écran puisque BeTV offrira l’intégralité de la retransmission en clair. Mais ils pourront aussi se réunir dans une des salles qui diffusera la fête lors de deux happenings organisés par… Cinevox, bien sûr…

Avec en prime une avant-première en présence de l’équipe du film (lire ici).

 

Comme d’habitude, le premier tour de vote s’est achevé le 31 décembre à minuit. Les votants qui y ont participé via le site officiel ont ainsi choisi les films et artistes qui se disputeront les statuettes.
Particularité : chacun pouvait voter cette année pour trois noms dans chaque catégorie, sans ordre particulier, histoire de refléter au mieux ce que fut cette année 2015 pour le cinéma belge.

Imaginez en effet un vote globalement dominé par un film (ce qui était possible cette année) : les autres nominés auraient pu être assez aléatoires. Avec un choix multiple, il était probable que les forces en présence soient plus légitimes. Et vous allez vite constater que c’est très exactement ce qui s’est passé. Certes, on peut évidemment pointer un grand favori, mais la liste des autres films retenus ne doit rien au hasard. On a vraiment l’impression que les meilleurs films de l’année ont émergé de ce premier tour.
Cette année la liste des potentiels lauréats est largement dominée par six longs métrages.

 

 

Le grand favori dont nous parlions ci-dessus est évidemment Le Tout Nouveau Testament qui décroche 10 nominations. Juste derrière le film de Jaco van Dormael on retrouve  Tous les chats sont gris de la nouvelle venue Savina Dellicour qui s’offre ici une fracassante entrée dans le petit monde du cinéma belge avec neuf nominations.

Cette performance nous fait évidemment plaisir puisque nous avons soutenu ce premier film très touchant à bout de bras depuis sa Première belge lors de la soirée Magritte, que nous avions organisée à l’UGC de Brouckère lire ICI), jusqu’à sa sortie en salles.

 

 

Alleluia de Fabrice Du Welz glane huit nominations et le jouissif Je suis mort, mais j’ai des amis des frères Malandrin en décroche sept, suivi de près par le plus dramatique Préjudice d’Antoine Cuypers qui est nominé six fois tandis que Melody de Bernard Bellefroid apparaît dans quatre catégories.
Tous les autres films sont cités deux fois (L’année prochaine, Ni le ciel ni la terre, Waste Land, être et… la famille Bélier) ou moins.

Déjà totalement hors course, La Tierra Roja et Je suis à toi méritaient sans doute un peu plus de visibilité, mais c’est la loi du genre…

 

 

À l’exception d’Alleluia, les six films qui ont dominé les débats sont tous nominés dans la catégorie « meilleur long métrage ».

Fabrice Du Welz est néanmoins en course dans la catégorie meilleur réalisateur face à Jaco Van Dormael, Bernard Bellefroid, et Savina Dellicour qui fait une entrée d’autant plus fracassante que son film est naturellement en compétition pour le Magritte du 1er film face à Préjudice et à l’Année Prochaine de Vania Le Turcq.

Cette catégorie est désormais soumise au vote des professionnels et le moins qu’on puisse dire est que cette première tentative a permis de mettre en valeur des longs métrages qui valent vraiment le détour.

 

 

Fait assez rare, aucune des actrices nominées ne l’est pour un film en course dans la catégorie des meilleurs longs métrages : Christelle Cornil déjà couronnée d’un Magritte de la meilleure actrice dans un second rôle (Illégal en 2011) et nominée en 2013 pour Au cul du loup est à nouveau citée, pour Jacques a vu cette fois. Yolande Moreau, Magritte de la meilleure actrice dans un second rôle pour Camille Redouble (2013) est en lice pour Le voyage en Chine.

Face à ces deux habituées, une nouvelle venue qui est la coqueluche actuelle des cinéphiles belges : Veerle Baetens a retenu l’attention des votants dans Un début prometteur tandis que la mythique Annie Cordy a été épinglée pour sa superbe prestation dans le délicat Les souvenirs.

 

 

Ces deux films sont des coproductions franco-belges (Nexus), comme La Famille Bélier d’ailleurs qui permet à François Damiens d’être retenu dans la catégorie « meilleur acteur ». Face à lui, Jérémie Renier non pas pour Waste Land où on l’attendait, mais pour Ni le ciel ni la terre où il est exceptionnel c’est vrai, Wim Willaert dans Je suis mort, mais j’ai des amis et son copain Bouli Lanners qui a pour sa part été choisi pour sa prestation tout en retenue dans Tous les chats sont gris.

Vous l’aurez noté : Benoit Poelvoorde malgré sa prestation tonitruante dans Le Tout Nouveau Testament n’est pas repris. Il était aussi nominable pour Une famille à louer et La rançon de la gloire

 

Nous vous parlerons bientôt des autres catégories dont vous pouvez d’ores et déjà découvrir tous les nominés ICI, mais nous ne résistons pas au plaisir de pointer déjà une section qui risque d’être particulièrement disputée : celle du meilleur espoir féminin où on retrouvera face à face Manon Capelle dans Tous les chats sont gris, Lucie Debay dans Melody, Pili Groyne dans Le tout Nouveau Testament et Stéphanie Van Vyve dans Être.

Bon courage aux votants pour trancher dans cette proposition superlative. Pour notre part, on aurait plutôt envie de remettre quatre statuettes.

 

 

Cette 6e édition sera-t-elle un remake de la 1ère où Jaco van Dormael et son fabuleux Mr Nobody avaient largement dominé les débats ? C’est d’autant plus possible que cette fois le film de Jaco a remporté un formidable succès dans les salles belges (et françaises) qu’il est toujours en course pour les Oscars, et déjà nominé pour les Satellites Awards.
On voit assez mal cette approbation publique et cette domination internationale battues en brèche lors de la grande fête du cinéma belge. Mais sait-on jamais…

 

La liste de tous les nominés est ICI,

Regardez aussi

Le-Voyage-De-Talia

« Le Voyage de Talia », retour aux sources

Christophe Rolin dépeint avec Le Voyage de Talia, à découvrir ce dimanche au BRIFF, le …