10 nouveaux longs métrages entrent en production

La Commission du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles vient d’annoncer les résultats de ses deux dernières sessions 2020. Ce sont en tout 41 longs métrages, 20 courts métrages, 44 documentaires de création et 4 Films Lab sont soutenus par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel.

Parmi ces films, on retiendra que 10 longs métrages ont reçu une aide à la production, et sont donc dans les starting-blocks.

Ainsi, les frères Dardenne planchent actuellement sur leur nouveau film, qui devrait se tourner l’été prochain. Tori et Lokita reviendra sur l’amitié qui unit deux jeunes gens venus seuls d’Afrique et devant faire face aux cruelles conditions de leur exil en Belgique.

On se réjouit également d’apprendre que le duo formé par Abel & Gordon (Paris Pieds Nus, La Fée, Rumba) prépare un nouveau film, L’étoile filante. De leur côté, Bénédicte Liénard et Mary Jimenez poursuivent leur collaboration après le très beau By the Name of Tania avec Euga, une histoire qui les ramène au cœur de l’Amazonie.

Vanja D’Alcantara (Beyond the Steppes, Le Coeur Régulier) est enfin de retour et prépare Vancouver, qui suit les pas de la jeune Toni dont les plans pour reconstruire sa vie à sa sortie de prison semblent bien perturbés.

Marta Bergman revient après Seule à mon mariage avec L’Enfant bélier.

Après avoir revisité le passé dans Bye Bye Germany, Sam Garbarski se projette dans le futur avec Perfect Boyfriend, l’histoire d’un demain relativement proche dans lequel les jobs sans qualification sont remplacés par des androïdes beaucoup plus efficaces que les humains. Valéry Rosier (Parasol) revient quant à lui avec Lundi, sur un croque-mort pour… animaux domestiques.

Deux premiers longs métrages sont également soutenus. Delphine Girard (dont le court, Une soeur, était en lice il y a une an pour les Oscars) suit, dans Le plus vivant possible, Dary, Aly et Anna qui, après une fête ayant mal tourné, doivent faire face aux échos de cette violence. Dans Dalva, Emmanuelle Nicot (A l’arraché) filme une adolescente placée en foyer sans en comprendre les raisons.

Enfin, une aide à la finition est également accordée au film collectif En marche, réalisé par Pierre Lorquet, Alain Eloy, Pierre Schonbrodt, Sabine Ringelheilm, Luc Malghem.

Parmi les aides à l’écriture et au développement, on retiendra notamment le nouveau projet de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich, Quatre jours avec Hitler et Mussolini, Les Cyclopes, le deuxième long métrage de Sarah Hirtt (Escapada), ou encore les premiers longs métrages de Claude Schmitz (Rien que l’été, Braquer Poitiers), Nicolas Boucart (Icare) ou Sébastien Petit (Bowling Killers).

Tous les projets aidés sont à découvrir ici et ici.

 

Regardez aussi

Nicolas Karatsanis DOP de « Cruella »

Brillante. Très méchante. Un tout petit peu démente. Ainsi va Cruella d’Enfer, qui après avoir …