Le jour le plus court

Le jour le plus court, c’est triste, non ? C’est quand même le jour de l’année où le soleil est le plus absent, où la nuit nous rejoint avant l’heure.

Le jour le plus court, c’est sympa, non ? Le solstice d’hiver annonce le retour progressif de la lumière naturelle. C’est le moment où, à l’approche des fêtes, les journées promettent de devenir plus longues et accueillantes.

Et puis, surtout, le jour le plus court, c’est la fête du cinéma, à travers l’Europe, mais surtout en Belgique depuis l’an dernier déjà.

 

Oui, le Jour le plus Court est une fête populaire et participative qui a pour objectif de promouvoir le court métrage dans tous les lieux et sur tous les écrans. Elle se déroulera pour la deuxième fois à Bruxelles et en Wallonie du 19 au 21 décembre 2015. Tout un long week-end, juste avant Noël.

 

Cet évènement a une vraie dimension européenne : initié en France, il a lieu chaque année en Espagne, en Allemagne ou en Finlande. Et donc désormais, en Belgique.

 

Conviviale en diable cette fête s’offre à chacun qui veut s’en emparer avec une grande liberté de programmation autour de la créativité des réalisateurs belges et le plaisir de voir des films.

 

 

Cette année, des dizaines de lieux proposeront des programmes alléchants et très variés pendant trois jours. Comme il n’est pas possible de les énumérer ici, nous vous conseillons vivement de faire un petit tour sur la page officielle de l’événement (ICI) qui vous permet de visionner toutes les initiatives, mais aussi de choisir votre jour de prédilection où la région dans laquelle vous habitez et de découvrir ainsi ce que vous pouvez découvrir près de chez vous.

 

La télévision se joindra à cet événement avec des programmes proposés par BeTV et la RTBF.

 


 

Lundi 21 décembre – 17h30 à 20h30, Be TV proposera un après-midi de courts-métrages belges, pour le plaisir toute la famille. Au menu : « La Fontaine fait son cinéma » , « Hondenleven », « Compte les moutons », « Monstre », « Ineffaçable », le très puissant « Kanun », « Close up », « De Smet », « Aka Tunka » et « Les pigeons, ça chie partout »

 

Du côté de la RTBF, la Trois nous proposera carrément une nuit du court pour fêter le Solstice d’hiver. Elle débutera lundi 21 décembre à 23h30 et ne s’achèvera que le mardi à 6h.

 


La sélection est très solide. On y retrouve THE DANCING d’Édith De Paule, SOLO REX de François Bierry, FAMILLE A VENDRE de Sébastien Petretti, BABYSITTING STORY de Vincent Smitz, VERTIGES d’Arnaud Dufeys, INTERFÉRENCE de John Danvoye, LES CORPS ÉTRANGERS de Laura Wandel, OSEZ LA MACÉDOINE de Guérin Van de Vorst, DERNIER VOYAGE de Pierre Duculot, LUCHA LIBRE d’Ann Sirot et Raphaël Balboni, ÉTRANGÈRE de Christophe Hermans, PARTOUZE de Mathieu Donck, CHAMBRE DOUBLE de Mathieu Mortelmans, WHO’S IN THE FRIDGE de Philippe Lamensch, OUT OF FRAME de Monique Marnette, INTUS de Gary Seghers, LA PROIE POUR L’OMBRE de Maud Girault, PIÈCE DÉTACHÉE de Toussaint Colombani, ZINNEKE de Rémi Allier, ELIOT de Philippe Reypens, WELKOM de Pablo Munoz Gomez et ESPAGNOL NIVEAU 1 de Guy Dessent 22’03.

Bref, que du croustillant, drôle, virtuose parfois, inquiétant aussi à l’occasion. Belle fête !

 

 

Regardez aussi

Au programme du 9e Waterloo Historical Film Festival

Le 9e Waterloo Historical Film Festival débute aujourd’hui jusqu’au 18 octobre prochain, avec au programme …