Naissance, vie et mort d’un couple

Pour cet avant-dernier rendez-vous de l’été, Fenêtre sur doc nous propose un film très personnel hors du commun. Durant 9 ans, le réalisateur Frédéric Guillaume a filmé l’histoire de son couple : les années de bonheur, la naissance de leur enfant jusqu’à leur séparation.

Cela donne un film très touchant sur la quête du bonheur et le mystère de l’amour. Une histoire racontée à la première personne mais à portée universelle.

Les années claires : un documentaire à découvrir sur La Trois le jeudi 18 août à 21h05

 

On ne m’avait pas prévenu que c’était si difficile de vivre ensemble, de garder une famille unie, d’entretenir l’amour et le bonheur. On ne m’avait pas prévenu, mais si quelqu’un l’avait fait, je ne l’aurais pas écouté. J’ai préféré vivre, caméra à la main, et filmer la trajectoire des sentiments, de l’âge d’or au paradis perdu, de naissance en renaissance.

 

Dans ce film, Frédéric Guillaume nous raconte son histoire. L’histoire toute simple d’un homme qui vit une histoire d’amour avec une femme, Claire. Ils s’aiment, ont un enfant, puis le couple se dissout lentement et finit par se séparer, comme des millions d’autres couples. Très original dans sa forme, ce récit autobiographique raconte une histoire universelle dans laquelle tout le monde pourrait se reconnaître.

 

À la base de ce film, il y a l’envie du réalisateur de filmer simplement ceux qu’il aime, de romancer sa vie, de garder une trace. Mais il raconte qu’au fur et à mesure, il s’est rendu compte qu’il y avait aussi des intentions cachées et une nécessité souterraine à faire des films de ce genre.

Il a filmé tout en affrontant des événements importants de sa vie comme la paternité, la séparation et la solitude. Quelque part, le fait de mettre en scène ses joies et ses peines a créé un filtre, une sorte de baume, une distance entre lui et la réalité vécue qui lui a sans doute permis de garder la tête hors de l’eau.

 

Production: Images d’à côté en coproduction avec Wrong Men North (Sprl) et la RTBF – Avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de Bruits asbl

Regardez aussi

« Respire » l’inédit de Tout Court…

Au programme de Tout Court aujourd’hui, un inédit, Respire de Paul-Vincent de Lestrade, et une …