Home / News / Evenements / « Adoration » en première mondiale à Locarno!

« Adoration » en première mondiale à Locarno!

Pas moins de quatre films belges seront dévoilés à l’occasion de la 72e édition du Festival International du Film de Locarno, dont le très attendu nouveau film de Fabrice du Welz, Adoration.

Troisième volet de la trilogie ardennaise du réalisateur belge, Adoration conte l’histoire de Paul, un jeune garçon solitaire de 14 ans. Sa mère est femme de ménage dans une clinique psychiatrique. Son père les a quittés il y a déjà très longtemps. Une nouvelle patiente arrive à la clinique. Elle s’appelle Gloria, une jeune adolescente du même âge que lui, trouble et solaire. Paul va tomber amoureux fou. Si amoureux qu’il va s’enfuir avec elle, loin du monde des adultes. Adolescents à la dérive, fuyant ce monde qui les effraie, rassurés par la douce présence du murmure du fleuve, les voici embarqués vers un pays où l’on n’arrive jamais…

Adoration, produit en Belgique par Panique! et Savage Film, sera projeté en plein air sur le prestigieuse Piazza Grande. Le film sortira en Belgique en octobre prochain. Au générique, on retrouve Thomas Gioria, Fantine Harduin, Benoît Poelvoorde, Peter Van Den Begin, Charlotte Vandemeersch ou encore Anaël Snoek.

On en reparle très vite, en attendant, retrouvez notre article sur le tournage, et notre portrait de Fantine Harduin!

 

Autre belle sélection, Overseas, premier long métrage documentaire de Sung-A Yoon, porté par Iota production, concourra dans la catégorie Cineaste del Presente.

overseas-Sung-A-Yoon

Aux Philippines, on déploie les femmes en masse à l’étranger comme aides ménagères ou nounous. Elles laissent souvent derrière elles leurs propres enfants, avant de se jeter dans l’inconnu. Dans un centre de formation au travail domestique, comme tant d’autres aux Philippines, un groupe de candidates au départ se préparent au mal du pays et aux maltraitances qui pourraient les atteindre.

Lors d’exercices de jeux de rôles, les femmes se mettent tant dans la peau de l’employée que des employeurs. Aux abords de la fiction, Overseas traite de la servitude moderne de notre monde globalisé, tout en révélant la détermination de ces femmes, leur sororité et les stratégies mises en place face aux épreuves que leur réserve l’avenir.
Notons également que deux courts métrages belges prendront part à la Compétition des Pardi di domani. Manon Coubia, déjà lauréate du Pardino d’oro en 2016 avec son film Romance, revient avec Marée.

Maree-Manon-Coubia

Une nuit. Sur les pistes de ski désertes, la virée nocturne des dameuses se prépare. Antoine, 25 ans, rejoint son équipe. Au beau milieu du monde démarre le ballet hypnotique des machines qui façonnent inlassablement le paysage. Soudain la montagne gronde. Immobilisé dans la nuit, Antoine commence un voyage de l’entre deux où s’incarnent les mythes d’une montagne à la fois crainte et vénérée.

Dans le rôle d’Antoine, on retrouve le jeune comédien belge qui monte, Yoann Zimmer, à l’affiche aux côtés de Salomé Richard de Rêves de jeunesse d’Alain Raoust qui était sélectionné à Cannes à l’ACID, et qui vient d’achever le tournage du nouveau film de Lucas Belvaux, Des hommes.

 

L’autre film sélectionné est Notre territoire, documentaire de Mathieu Volpe.

Quand je suis arrivé à Rignano, les habitants du Ghetto m’ont dit : « Il ne faut pas garder des images de nos vies dans ces maisons précaires. Tu ne dois pas montrer ce désespoir, il ne t’appartient pas ».

Le film était présenté notamment au Festival Visions du Réel et au Brussels Short Film Festival.

Enfin, notons qu’une coproduction sera également à l’affiche, La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier, avec Roschdy Zem, Chiara Mastroianni, Mélissa Guers et Anaïs Demoustier, un film coproduit par Frakas Production, et que l’on retrouvera Bouli Lanners dans Notre Dame de Valérie Donzelli, et Arieh Worthalter dans Douze Mille de Nadège Trebal.

Regardez aussi

Pléthore de films belges au FIFF 2019

La 34e édition du Festival International du Film Francophone de Namur se tiendra du 27 …