Black, nominé pour le Prix Discovery à Toronto

Black, le nouveau long métrage de Adil El Arbi et Bilall Fallah, est l’un des cinq films nominés pour le Prix Dropbox Discovery. Les organisateurs du Festival International du Film de Toronto ont confirmé cette sélection aux réalisateurs.

Ce prix est assorti d’une dotation de 5.000 dollars.

 

Présenté en première mondiale vendredi soir au Festival International du Film de Toronto devant une salle comble, le Bloor Hot Docs Cinema, la plus grande salle du festival, Black a fait un tabac.

Les réalisateurs sont ravis de l’accueil du public canadien : « Les réactions étaient passionnées et enthousiastes. C’est la preuve que c’est une histoire universelle qui touche les gens. ». Pour le site nord américain twitchfilm.com, « Black va avoir pour la Belgique l’impact qu’un Gomorrah a eu pour l’Italie, La Cité de Dieu pour le Brésil ou l’impact de n’importe quel film de gangsters de Scorsese aux Etats-Unis ».

Grâce à la visibilité du film à Toronto, la bande-annonce qui se trouve sur Facebook depuis une semaine a déjà été vue plus de 240.000 fois.

 

les deux réalisateurs, ready pour la Première : l’élégance a désormais deux nouveaux noms. 

Hier soir, les réalisateurs ont appris que Black est l’un des cinq films sélectionnés parmi les trente films présentés dans la section Discovery par un jury de trois membres de l’industrie du cinéma pour participer à la compétition du Prix Discovery.

Black est le seul film européen encore en lice.

Pour le programmateur Kerri Craddock, Black se distingue « grâce à son tempo agité, sa vive énergie et son réalisme cru qui font directement penser à des classiques tels que La Cité de Dieu et Goodfellas. »

 

Le titre du film lauréat qui repartira avec la dotation de 5.000 dollars sera rendu public le 20 septembre.

 

 

Black est inspiré des livres ‘Black’ et ‘Back’ de Dirk Bracke. Ils ont été adaptés à l’écran par Nele Meirhaeghe, El Arbi, Fallah et Hans Herbots. Les rôles principaux sont interprétés par Martha Canga Antonio et Aboubakr Bensaïhi. Robrecht Heyvaert s’est occupé de la direction photographique et Hannes De Maeyer a signé la musique originale.

Le film est produit par Frank Van Passel, Bert Hamelinck et Ivy Vanhaecke pour Caviar.

 

Après un passage par les festivals de Gand et de Namur (le 5 octobre), le film sera distribué dans les salles belges par KFD le 11 novembre. Comme nous le rappellent les deux joyeux Lurons en direct (ou presque) du Canada.

 

 

 

 

 

A Toronto, Adil El Arbi et Bilall Fallah s’amusent d’ailleurs comme de petits fous: coqueluches des spectateurs et des professionnels, ils rencontrent aussi de nombreux réalisateurs et acteurs qu’ils adorent. Et n’hésitent pas à prendre la pose avec eux.

 

Avec Alfonso Cuaron (Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, Le fils de l’homme, Gravity)

 

Avec Idriss Elba (The Wire, Luther et peut-être bientôt James Bond, on en parle)

 

Avec Sharlto Copley aka Wikus dans District 9

 

Avec Hirokazu Kore-eda (réalisateur de Nobody knows)

Regardez aussi

« Lucie perd son cheval »: actrice en quête

To be or not to be une actrice? Claude Schmitz propose avec Lucie perd son …