Bxl/USA
Very good trip

Nous vous avons récemment présenté BXL/USA, téléfilm dingo, actuellement diffusé sur Be Tv et coproduit en Belgique par la chaîne câblée et par Nexus Factory (lire ici). Depuis Dikkenek, c’est bien simple, on n’a sans doute jamais vu tentative plus belgo-belge d’allumer la mèche du surréalisme cinématographique.

 

Il y a pas mal d’excellentes raisons de découvrir le film si on est abonné à Be Premium. Parmi lesquelles nous noterons tout particulièrement : un scénario totalement halluciné (avec une ultime révélation qui fait largement office de pétard pirate sur le sabayon) et, surtout, le casting sous acide. Patrick Ridremont qui a terminé le tournage de son premier long métrage comme metteur en scène et acteur principal, le bien nommé Dead Man Talking (lire ici) interprète un adulescent irresponsable complètement loufdingue. Le fait qu’il soit flanqué d’un Charlie Dupont, accent bruxellois saillant, jamais à court d’inventions foireuses, ne l’aide pas beaucoup, c’est vrai. Le duo pourrait être freiné par le seul personnage de la bande qui possède deux grammes de jugeotte, mais finit plutôt par entraîner dans son sillage la sage Marie Kremer. Dans un rôle trèèèès silencieux, Achille Ridolfi qui suit tout le monde et que personne ne semble connaître, intrigue le chaland, mais finalement le quatuor se fait presque voler la vedette par Nicole Shirer, la mamie mélomane et presque aveugle, familière aux téléspectateurs grâce à sa composition dans Septième Ciel Belgique et qui, pour la petite histoire, assure aussi la voix de la grand-mère dans la série animée… Franklin.

Après sa diffusion cryptée, le téléfilm sera prochainement présenté pour tous sur RTL/TVI. Et entre deux, peut-être aura-t-on l’occasion de le découvrir sur grand écran à l’occasion de projections totalement exceptionnelles auxquelles Cinevox ne serait pas étranger. Si ce projet extravagant aboutissait, nous vous tiendrions naturellement au courant.

En attendant, comme Charlie Cantraine qui a travaillé comme accessoiriste sur BXL/USA et mitraillé le tournage nous a permis de piocher dans sa malle aux trésors, voici quelques clichés off qui situent assez bien le délire ambiant. Merci Charlie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Regardez aussi

« Une bosse dans le coeur », rêver d’amour

Avec Une bosse dans le coeur, Noé Reutenauer dresse le portrait d’un jeune homme en …