Home / News / En bref / Charlie Dupont dans les bras de Bérénice Béjo

Charlie Dupont dans les bras de Bérénice Béjo

Simon Carrera (Ivan Attal) vient de sortir de prison. Il est en liberté conditionnelle. Mais, entraîné par son vieux complice Albert (JF Stévenin), il s’associe avec une bande organisée dirigée par l’inquiétant Scylla dans le but de voler un fabuleux diamant lors de sa vente aux enchères à Anvers : le Florentin est un joyau historique détenu par deux expertes diamantaires.

Quand sa mère décède, c’est l’inexpérimentée  Julia (Bérénice Béjo) qui prend en charge de la vente.  A Anvers, Simon la rencontre en se faisant passer pour un expert en sécurité. Il parvient à se procurer un double des clefs, mais surtout il tombe amoureux de la jeune dame et se retrouve devant un cas de conscience difficile à gérer.

 

Film de casse réglé au millimètre, Le Dernier Diamant marque le retour sur grand écran du réalisateur français Eric Barbier qui avait commencé sa carrière en fanfare avec Le Brasier mais qu’on n’avait plus vu sur un plateau depuis Le Serpent (817.000 entrées en France) avec déjà Yvan Attal, mais aussi Clovis Cornillac et Pierre Richard (photo).

 

 

Coproduit par Vertigo [la vérité si je mens] et Bidibul au Luxembourg, Le Dernier Diamant est également un film belge pour un tiers de son budget grâce à Scope Pictures. Le casse, initialement envisagé à Genève, se déroulera donc à Anvers. Mais il sera tourné en partie à Bruxelles.  51 des 55 jours de tournages seront concentrés en Belgique.

 

 

On sait depuis belle lurette qu’Annie Cordy fera partie du casting. Elle interprétera une digne bourgeoise qui sera la victime collatérale de ce braquage spectaculaire. Mais il vient tout juste de nous le confirmer,  l’excellent Charlie Dupont a également rejoint l’aventure. L’acteur le plus désopilant du cinéma belge n’a pas été engagé pour son humour caustique, mais pour son talent dramatique et… pour son physique.

 

ADK-KASTING recherche   » un homme entre 40 et 45 ans, très bel homme, (mannequin?), élégant mais décontracté pour rôle », précisait l’annonce que Charlie a lu… sur Cinevox ! [ici] Nous avions ensuite laissé filtrer l’information de son recrutement sur notre page Facebook, mais Charlie nous avait demandé de ne pas être trop précis jusqu’à ce que le contrat soit signé. Il l’est !

 

 

Charlie hérite ici d’un rôle qui va sans doute orienter sa carrière sur d’autres pistes puisqu’il incarnera Michael Wurtz, le compagnon très sexy de Bérénice Béjo (juste pour le film, on rassure Tania Garbarski). Sept jours de tournage a priori pour Charlie sur une production qui a tous les atours d’un projet ambitieux et excitant.

 

La nouvelle BB recevant son César 2012 pour The Artist [photo Claire Gans]

 

Pour tout vous dire, nous avons eu la chance de lire le scénario et c’est un concentré d’efficacité et de suspense avec une intensité dramatique qui grimpe progressivement et le lot de surprises et de coups tordus indispensables à tous les grands films de casse.

 

 

Avant de le découvrir dans ce thriller, on aura aperçu Charlie Dupont au générique de Belle comme la Femme d’un autre de Catherine Castel qu’il a tourné avec Zabou Breitman, Olivier Marchal et Audrey Fleurot… à la Réunion.  On attend aussi de déguster le téléfilm qu’il a coréalisé pour Canal Plus et de le voir démarrer sa première expérience de réalisateur de long métrage pour le cinéma.

 

Comme nous l’annonçait en primeur Sylvain Golberg dans ses vœux de nouvel an [ici], cette comédie (what else?) produite par Nexus Factory s’appellera Killing Cruise et Charlie Dupont la peaufine avec sa moitié, Tania Garbarski mais également avec ses vieux complices Lionel Jadot (monsieur Astrid Whettnall) et Frédéric Etherlinck.

 

 

 

 

Regardez aussi

Alain Berliner et Patrick Ridremont au line-up de screen.brussels

6 ans après Dead Man Talking, son premier long métrage, Patrick Ridremont revient avec un …