Courts mais trash, le come back

Courts mais trash, le festival du court métrage indépendant bruxellois qui met en lumière les films provocants, choquants mais aussi alternatifs, politiques, cheap, décalés est de retour du 24 au 28 janvier aux Riches Claires, avec une programmation délicieusement déjantée, comme d’hab, et un focus sur la création belge s’il-vous plait.

Au programme de la Compétition nationale, séances à retrouver le mercredi janvier, une belle quinzaine de films un peu fous:

  • L’homme qui touchait la boule de Sylvain Hua
  • Méduse Lune de Léone Pierre Estingo
  • DEADNAME: Sid d’Anthony Pieck
  • Shaka Shams – BALROG d’Alice Khol & Yoann Stehr
  • Casse couille de Philémon Antoine
  • La pote d’un pote de Julien Henry
  • Marcel – BBL de Pol Bourdellon
  • UBI DEUS d’Elliot Audigé
  • Un mariage heureux d’Aurélie Wijnants
  • Unusual Sunset de Noé Garcia
  • L’eau à la bouche d’Emmanuelle Huynh
  • Louis & Jeanne d’Amaury Fontaine Bouma
  • La cerise sur le gâteau de Chloe Farr

Pour les détails pratiques, ça se passe ici.

Regardez aussi

Nouveaux Machins, nouvelles Miss

Après deux ans d’hibernation relativement forcée, pandémie mondiale oblige, Les Machins, petits prix et grande …