Home / News / Evenements / « Duelles » à Toronto… et à Gand!

« Duelles » à Toronto… et à Gand!

C’est donc aujourd’hui qu’aura lieu à Toronto la première mondiale de Duelles, le nouveau film d’Olivier Masset-Depasse, avec en tête d’affiche Anne Coesens, Veerle Baetens, Arieh Worthalter et Mehdi Nebbou. Et ce n’est pas tout, on vient d’apprendre que le film ferait sa première belge lors du Festival de Gand, on octobre prochain.

Duelles met en scène le face à face angoissant entre deux femmes, Alice et Céline, qui étaient les meilleures amies du monde jusqu’à ce qu’un évènement tragique vienne bouleverser leur quotidien. Le film est une adaptation du thriller de la romancière belge à succès Barbara Abel, Derrière la haine, que le cinéaste a choisi de transposer dans les années 60.

DuellesMassetDepasse5

Si nous n’avons pas encore pu découvrir le film, nous avions à l’époque pu visiter le tournage, et découvrir avec émerveillement le plateau, et les décors somptueux reconstitués dans deux maisons du quartier de Cointe à Liège. Voici ce que nous disait alors son réalisateur: « Il faut essayer au cinéma, il faut oser. Moi j’aime faire du cinéma pour prendre des risques, et disons que là, je suis servi! Je change d’univers esthétique, mais aussi de style de réalisation. Avec les films précédents, j’étais très proche des corps, dans une sorte de néo-réalisme, il y avait beaucoup de réalisation, mais peu de mise en scène finalement. Là, il y a de forts enjeux de mise en scène, j’essaie d’insuffler une certaine modernité dans une forme somme toute assez classique. C’est un thriller psychologique, et le rythme sera surement plus lent que dans certains de mes films précédents où l’on était plus dans l’action, mais je compte conserver un montage assez relevé, assez anglo-saxon. »

Si dans les films précédents du cinéaste, les femmes avaient déjà des rôles prépondérants, on est ici sur un duo – qui se mue en duel – 100% féminin. Car Duelles est un film où pour une fois, on joue « l’époux de » plutôt que « la femme de ».  « C’est vrai que ce n’est pas ce que nous avons l’habitude de voir, nous expliquait Veerle Baetens. En général, les personnages féminins sont des « femmes de héros », même des grandes actrices hollywoodiennes connaissent ça!  Moi j’ai souvent évolué dans des univers très masculins au cinéma, comme Windkracht 10, Code 37, ou même The Broken Circle Breakdown. Je crois en fait que je n’ai jamais joué de face-à-face avec une autre comédienne, c’est un changement intéressant! »

C’est peu dire qu’on a hâte de découvrir le film sur nos écrans!

Regardez aussi

Mya Bollaers et Idir Ben Addi plein d’espoir pour les César!

L’Académie des Cesar a annoncé hier la liste des 36 jeunes comédien·nes qui pourront prétendre …