Home / News / Coming soon / Emma et Pamela font du Ramdam à Tournai

Emma et Pamela font du Ramdam à Tournai

La 9e édition du Ramdam, le Festival du film qui dérange se tiendra du 12 au 22 janvier prochain à Tournai. Parmi la riche programmation faite d’avant-premières et d’exclusivités, on retrouvera quelques productions belges attendues dans les semaines à venir, ou encore quelques films ayant marqué l’année écoulée.

Parmi les fictions en avant-première, le Festival programmera ainsi Seule à mon mariage, le premier long métrage de Marta Bergman, découvert en mai dernier à Cannes (ACID). Le film suit la virevoltante trajectoire d’émancipation d’une jeune femme Rom qui étouffe dans son petit village au coeur de la Roumanie, et refuse le destin qui lui semble tout tracé. Elle pense un moment qu’un mariage de raison avec un « Français » rencontré sur internet (en l’occurence, un Belge, Tom Vermeir), lui offrira la vie dont elle rêve. A moins que ce ne soit que la première étape de son échappée belle…

Le film, qui sort le mercredi 6 février en Belgique, est porté par la folle explosivité de son interprète principale, Alina Serban, et épouse son énergie et ses mouvements. Un film sur la condition féminine, l’immigration, la maternité, les différences culturelles, et surtout un film qui se demande à quoi rêvent les jeunes filles?

Autre long métrage belge présenté en avant-première, et en clôture du Festival, la surprenante comédie de Nicole Palo, Emma Peeters. Une comédie en clôture du Festival du film qui dérange? Oui, mais pas n’importe laquelle. Car Emma Peeters ose rire… de la mort, et surtout, du désespoir.

Emma a 35 ans, elle est comédienne. Ou plutôt, comédienne raté. Elle s’est exilée à Paris, a fait une pub, un nombre incommensurable de castings, mais son horizon aujourd’hui, c’est le badge de « Meilleure employée du mois » chez Darty. Face à l’échec de sa vie, Emma ne voit plus qu’une seule issue: réussir sa mort. Elle va donc mener une enquête détaillée sur les 1001 façons de se suicider, et planifier les funérailles. Ce faisant, elle rencontre Alex Bodart, un étrange entrepreneur de pompes funèbres, qui l’accompagne dans ses démarches un peu particulières…

Emma, c’est Mona Chokri, la comédienne canadienne découverte chez Xavier Dolan, et vue notamment dans Je suis à toi de David Lambert. Alex Bodart est quant à lui interprété par Fabrice Adde, découvert dans Eldorado, et revu récemment dans La Trêve. Face à eux, quelque savoureux seconds rôles belges, comme Jean-Henri Compère, Stéphanie Crayencour ou Thomas Mustin.

On note également la sélection de trois coproductions belges, Fatwa de Mahmoud Ben Mahmoud coproduit par Les Films du Fleuve et les frères Dardenne, Tel Aviv on Fire de Sameh Zoabi, coproduit par Artemis Production, avec la comédienne belge Lubna Azabal, et Ceux qui travaillent d’Antoine Russbach, coproduit par Novak, avec Olivier Gourmet.

Le Ramdam, c’est aussi la section « Ramdam de l’année », sélection de films belges sortis durant l’année écoulée, qui propose cette année de revoir Girl, Niet Schieten, Nos batailles et Beautiful Boy.

Le festival proposera également la projection des deux premiers épisodes de la saison 2 d’Ennemi Public, avant la diffusion sur la RTBF.

Enfin, le Festival organise samedi soir (le 12 janvier) une séance de courts métrages belges en présence des cinéastes, avec au programme Vihta de François Bierry, Accord parental de Benjamin Belloir, F.A.M.I.L.L.E. de Jessica Champeaux, Eastpak de Jean-Benoît Ugeux, Lost in the Middle de Senne Dehandschutter et Une soeur de Delphine Girard.

Rendez-vous à Tournai du 12 au 22 janvier prochains!

Regardez aussi

Bouli, Emilie et les films belges du BRIFF!

Le Brussels International Film Festival (plus connu sous son acronyme BRIFF) revient pour une deuxième …