Home / News / Evenements / Ensors 2012 : Un palmarès explosif !

Ensors 2012 : Un palmarès explosif !

Contrairement à nos Magritte qui sont (presque) nationaux, les Ensors se concentrent sur les productions du nord du pays. Autre différence notable, ces récompenses sont décernées par un jury qui se réunit lors du Festival du film d’Ostende. Pas question ici de votes anonymes en deux tours, enregistrés électroniquement et accessibles à l’ensemble de la profession comme pour les Magritte ou les César.

Ce processus très original dans le cadre d’une distinction de ce genre provoquerait sans doute des rafales de commentaires perfides chez nous. Rien de tout cela en Flandre où on s’accommode parfaitement de ce processus inhabituel. Comme les Vlaamse Filmprijzen, les Ensors sont moins une compétition qu’une occasion de faire la fête et de célébrer un cinéma qui ne cesse de grandir. Proficiat!

 

 

Le jury cette année était composé de onze personnalités en vue (photo ci-dessus). Toutes sont  issues du sérail artistique, mais pas forcément du milieu du cinéma. Sous la présidence de Bart de Pauw (‘Quiz Me Quick’ et scénariste de ‘Loft’), on retrouvait Barbara Sarafian (actrice ‘Aanrijding in Moscou’, ‘Allez, Eddy!’ et ‘Brasserie Romantiek’), Johan Heldenbergh (acteur ‘De Helaasheid der Dingen’ et ‘The Broken Circle Breakdown’), Chris Lomme (actrice ‘Schipper Naast Mathilde’, ‘Christmas in Paris’ et ‘Soeur Sourire’), Hilde de Laere (productrice ‘De Zaak Alzheimer’, ‘Windkracht 10 : Koksijde Rescue’ lt les trois versions de‘Loft), Tim Vanhamel (musicien rock qui évolue notamment avec ‘Evil Superstars’, ‘Millionnaire’ en ‘Broken Glass Heroes’), Michael Borremans (peintre flamand), Hans Herbots (réalisateur de ‘Falling’, ‘Verlengd Weekend’, ‘Bo’ et ‘Het Goddelijke Monster’ et naturellement de ‘The Spiral’ qui passe actuellement sur les écrans de télé), Ruben Impens (directeur photo de films comme ‘Aanrijding in Moscou’, ‘De Helaasheid der Dingen’ et ‘Adem’), Frieda van Wijck (presentatrice de ‘De Klas van Frieda’), et Rik D’Hiet (scénariste de ‘Flikken’, ‘Het Goddelijke Monster’ et ‘Zot van A.’)

 

Du (très) beau monde, donc. Qui sait de quoi il parle. Tant mieux, car le choix était particulièrement compliqué avec quatre films au coude à coude sans réel favori, à savoir L’Envahisseur (huit nominations), Swooni et Tot Altijd (sept nominations chacun) et le plus gros succès populaire de l’année, derrière Rundskop, soit Hasta La Vista (six nominations).

 

L’Industry Award remis dès vendredi à L’Envahisseur de Nicolas Provost par l’ensemble de la profession avait néanmoins fait grimper la cote du film coproduit par Versus chez les bookmakers. Une impression que vinrent rapidement confirmer trois Ensors « techniques » pour la meilleure musique, la meilleure photographie, et les meilleurs costumes. Cette dernière récompense revenant à la Uccloise, Nathalie Leborgne.


Face à cette avalanche, Tot Altijd ne recevait que l’Ensor du meilleur montage, récompensant Philippe Ravoet, fidèle acolyte de Nic Balthazar.

 

 

Au rayon des acteurs, Hasta La Vista décrochait un premier titre avec le formidable Tom Audenaert (photo ci-dessus), élu  révélation 2012, tandis que Groenten uit Balen réalisait le doublé pour les seconds rôles avec Tiny Bertels chez les dames et Lucas Van den Eynde chez les messieurs.

Un doublé entériné par le succès d’Evelien Bosmans, élue meilleure actrice de l’année.

 

[photo Pieter Clicteur]

 

Chez les messieurs, on s’attendait à la victoire d’un des acteurs de Tot Altijd, Koen De Grave en l’occurrence. C’est finalement son comparse à l’écran, Geert Van Rampelberg (photo ci-dessous) qui a empoché le titre. Un coup de tonnerre sur le papier, mais si vous avez vu le film, il est bien possible que, comme nous, vous soyez assez d’accord avec cette décision.

 

[Nic Balthazar avec son producteur Peter Bouckaert, Geert Van Rampelberg et le monteur Philippe Ravoet : le team gagnant de Tot Altijd – par Pieter Clicteur]

 

Si Hasta La Vista décroche alors l’Ensor du meilleur scénario, c’est Nicolas Provost qui s’offre l’Ensor du meilleur réalisateur. Et alors que les pronostiqueurs s’attendent au doublé… Tot Altijd met tout le monde d’accord et est désigné meilleur film de l’année.

Un triomphe pour Nic Balthazar, parrain officiel de Cinevox ce qui, naturellement, nous met en joie.

 

[photo Pieter Clicteur]

 

Au final, L’Envahisseur remporte quatre statuettes, Tot Altijd et Groenten uit Balen (c’est la surprise du chef) trois et Hasta la Vista deux. Un formidable palmarès par son équilibre, sa maturité et… les qualités intrinsèques des oeuvres récompensées. Un palmarès qui démontre que le cinéma flamand se porte à merveille et c’est bien là l’essentiel.

 

Comme aux Magritte, un prix était exclusivement consacré à l’autre communauté linguistique, récompensant la meilleure coproduction wallonne en l’occurrence. Trois films dans la liste des nominés: Elle ne pleure pas elle chante de Philippe de Pierpont, L’Hiver dernier de John Shank et A Perdre la raison de Joachim Lafosse, grand favori depuis que le comité national l’a désigné comme représentant belge à la prochaine cérémonie des Oscars. Un favori qui confirme donc à Ostende qu’il est bien le fer de lance de la production nationale en cette année 2012. Un indice pour les prochains Magritte? Joachim s’est en tous cas fendu ce soir d’un discours de remerciements qui a marqué les esprits.

 

On notera aussi que Michael R.Roskam et Matthias Schoenaert ont décroché deux « Ensors du Mérite 2012 », une nouvelle récompense qui vient ponctuer leur exceptionnelle année. Ces deux artistes ont fait tellement pour la réputation de la Belgique à travers le monde que cette distinction (double, donc) ne pouvait légitimement pas leur échapper.

 

[Lalbum photo des Ensors par Pieter Clicteur est visible ICI]

 

LE PALMARES COMPLET

Meilleur film : L’Envahisseur

Meilleur réalisateur :  Nicolas Provost

Meilleur acteur : Geert Van Rampelberg (Tot Altijd)

Meilleure actrice : Evelien Bosmans (Groenten uit Balen)

Meilleur acteur dans un second rôle : Lucas Van den Eynde (Groenten uit Balen)

Meilleure actrice dans un second rôle : Tiny Bertels (Groenten uit Balen)

Révélation 2012 (actrices et acteurs confondus) : Tom Audenaert (Hasta la Vista)

Meilleur scénario : Pierre De Clercq (Hasta la Vista)

Meilleure photo : Franck van den Eeden (L’envahisseur)

Meilleure musique :  Evgueni Galperine (L’envahisseur)

Meilleur montage : Philippe Ravoet (Tot Altijd)

Meilleurs costumes : Nathalie Leborgne (L’Envahisseur)

Meilleure direction artistique : Hubert Pouille  (Swooni).

Meilleur coproduction avec la Wallonie : À perdre la raison de Joachim Lafosse

Ensor du mérite 2012 : Michael R.Roskam et Matthias Schoenaert

Prix de la communauté flamande pour le cinéma : Pierre Drouot

 

Regardez aussi

Le jour le plus court est de retour

Avec le solstice d’hiver vient le temps du Jour le plus court, l’occasion de faire …