« Filles de Joie » aux Oscars!

"Filles de joie" - Versus production (c) Charles Paulicevich

C’est officiel, c’est donc Filles de joie, de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich, qui représentera la Belgique aux Oscars!

Montré en avant-première au prestigieux Festival de Rotterdam en janvier dernier, sorti dans les salles belges en février – le film avait d’ailleurs fait l’objet de notre Cinevox Happening spécial Magritte du Cinéma-, c’est donc une fin de carrière en apothéose pour le film, qui représentera donc la Belgique pour la course aux Oscars.

Axelle, Dominique et Conso partagent un secret. Elles mènent une double vie. Elles se retrouvent tous les matins sur le parking de la cité pour prendre la route et aller travailler de l’autre côté de la frontière. Là, elles deviennent Athéna, Circé et Héra dans une maison close. Filles de joie, héroïnes du quotidien, chacune se bat pour sa famille, pour garder sa dignité. Mais quand la vie de l’une est en danger, elles s’unissent pour faire face à l’adversité.

Filles-de-joie-Fonteyne-Paulicevich

Filles de joie, ce sont trois femmes, trois destins qui s’entrechoquent, liées malgré elles par la mort fatidique d’un homme, qui réveille en elles une solidarité qui tient plus de la survie que d’une sororité revendiquée. Filles de joie n’est pas un film sur la prostitution, mais bien sur la vie, ou plutôt la survie, celle de ces héroïnes du quotidien, qui contournent les impasses, et semblent multiplier les vies, comme les chats. Ce n’est pas un hasard si elles portent des noms de déesses grecques.

Comme chaque année pour l’Oscar du meilleur film international – anciennement Oscar du meilleur film en langue étrangère –, les pays sont invités à soumettre un film à l’Academy of Motion Pictures Arts and Sciences (AMPAS) qui organise les Oscars. Filles de joie a donc été choisi par un jury national composé à parts égales de membres issus de la Communauté flamande et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

ll faut maintenant attendre le 15 mars pour connaître les films nommés. La date de la 93ème cérémonie des Oscars, quant à elle, a été reculée suite à la pandémie. Elle se déroulera le 25 avril 2020 au Dolby Theatre à Los Angeles.

Pour incarner ces héroïnes, il fallait de grandes actrices et Anne Paulicevich et Frédéric les ont trouvées en Sara Forestier, Noémie Lvovsky et Annabelle Lengronne qui excellent à donner chair et complexité aux personnages de papier aux multiples facettes imaginés par la scénariste.

Face à elles s’animent de nombreux personnages forcément secondaires, mais tous servis avec conviction par un casting impressionnant, au premier rang duquel Nicolas Cazalé et Sergi Lopez, mais aussi les comédiens belges Jonas Bloquet, Els Deceukelier, Arthur Buyssens ou encore Salomé Dewaels.

Le film est produit par Versus Production, déjà présent l’année dernière aux Oscars avec le court métrage de Delphine Girard, Une soeur. C’est la quatrième fois que la société liégeoise voit l’une de ses productions représenter la Belgique aux Oscars après Eldorado de Bouli Lanners en 2009, Illégal d’Olivier Masset-Depasse en 2011 et A perdre la raison de Joachim Lafosse en  2013.

Vous souhaitez (re)découvrir Filles de joie? Le film est disponible sur Proximus!

A LIRE AUSSI

Filles de joie: super-héroïnes

Anne Paulicevich et Frédéric Fonteyne: l’héroïsme au quotidien des « Filles de joie »

 

 

Regardez aussi

Bigfoot enflamme Netflix!

Bigfoot Family de Ben Stassen et Jérémie Degruson, lancé en exclusivité ce week-end sur Netflix …