« Fils de », c’est parti!

Camille Pistone & Salim Talbi © Bart Eycken / AT-Prod

« L’héritage c’est comme les chromosomes, ça ne se choisit pas ». Tel est le slogan de Fils de, nouvelle série RTBF actuellement en tournage. 

Décidément, ça bouge du côté des séries belges! Les tournages se suivent et ne se ressemblent surtout pas. Après Coyotes (voir notre rencontre avec l’équipe) et Baraki (voir notre visite sur le set ici) cet été, et Pandore (voir notre article sur le tournage ), entamé à l’automne et dont le tournage vient de s’achever, voici Fils de, nouvelle série produite dans le cadre du fonds série initié par la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles, sur une idée originale de deux jeunes comédiens croisés sur le grand et le petit écran – Camille Pistone, vu récemment dans Losers Revolution ou Never Grow Old, et Salim Talbi, découvert dans la websérie La Théorie du Y – et d’un troisième compère, Antoine Négrevergne.

Le tournage, débuté le 26 janvier dernier, s’achèvera début mai, et arpentera avec appétit différents quartiers de Bruxelles, des Marolles à Anderlecht, en passant par Neder-over-Hembeek. L’ADN bruxelloise est d’ailleurs au coeur du projet. Fils de se présente comme une épopée urbaine, mythologique et bruxelloise.

© Bart Eycken / AT-Prod

C’est le récit d’un père gangster, Franck Pistone, parti en cavale au Maroc après un casse il y a 17 ans, qui revient à Bruxelles pour se réconcilier avec son fils. C’est l’histoire de Camille qui doit renouer avec ce père qui l’a abandonné car il a roulé la mafia hollandaise sans avoir les épaules pour les affronter.

Pour s’en sortir et offrir une vie meilleure à son fils Hippolyte, Camille va devoir retrouver les diamants du casse de son père, cachés quelque part à Bruxelles depuis 17 ans. Salim, son meilleur ami, va l’aider alors qu’il se destinait à une vie rangée.

Quant à Sarah, fille du braqueur, les deux amis ne la connaissent pas mais vont devoir composer avec cette jolie sauvageonne.  Et puis il y a César, petit dernier de Franck, élevé à Matongé, qui pourrait bien s’avérer être la clé. Ce qui est sûr c’est que Fils de est une histoire d’héritage. Et le problème d’un héritage, c’est que plus il est gros, plus violentes sont les bastons. Et plus cruels sont les secrets de famille…

La réalisation de la série a été confiée au réalisateur bruxellois Frank Devos, récemment aux commandes de la série flamande qui cartonne sur Netflix, Undercover. Ses références très urbaines laissent miroiter une série tendue, haletante, faisant la part belle à l’énergie de la ville et de ses habitant·es. Et c’est peu dire qu’on l’attend, cette série sur Bruxelles.

Côté casting, Camille Pistone et Salim Talbi sont logiquement en haut de l’affiche, dans des rôles créés sur mesure, avec lesquels ils partagent un prénom, voire un patronyme.

© Jo Voets / AT-Prod

Face à eux, on retrouvera la très prometteuse Mara Taquin, vue dans Hors norme ou Ennemi public saison 2, et que l’on attend dans La Ruche de Christophe Hermans, Carpe Diem d’Emmanuel Marre (où elle joue la soeur d’Adèle Exarchopoulos) ou encore le prochain film de Bertrand Mandico.

Dans le rôle du père, l’énigmatique Frank Pistone, surprise, on retrouve Marka (aka Serge Van Laeken), qui malgré une carrière de musicien bien remplie, fait ses premiers grands débuts devant la caméra.

L’autre surprise du casting, c’est évidemment Béatrice Dalle. La présence de la comédienne française à Bruxelles en janvier dernier avait discrètement animé la toile, c’était donc pour ce projet, où elle interprète le rôle de Mamie Wafah, personnage énigmatique… Face à l’expérience de Béatrice Dalle, un jeune comédien belge tiendra les premiers rôles, N’landu Lubansu, aperçu dans e-legal et Demain est un autre jour, qui interprètera le rôle de César.

On aura également le plaisir de retrouver une kyrielle de comédien·nes belges de talent, dont Bwanga Pili Pili, Tibo Vandenborre, Sam Louwyck, Eric Gondo, Bérangère Mc Neese, Aurora Marion…

De gauche à droite – François Goemaere (perchiste), Camille Pistone, Franck Devos (de dos) & Marka © Bart Eycken / AT-Prod

Notons également que la bande originale fera la part belle à de nombreux artistes de la scène urbaine bruxelloise, puisque chaque épisode comprendra une séquence musicale encadrée par les talents du label Top Notch, une playlist pointue et percutante qui comptera la musicienne K.Zia, le rappeur Lord Gasmique, ou encore la chanteuse Meyy.

Créée par Camille Pistone, Salim Talbi, Antoine Négrevergne, Gaëtan Delferière, Simon Bertrand et Boris Tilquin, la série a été écrite par Antoine Négrevergne, Camille Pistone et Salim Talbi, en collaboration avec Yves Ramonet. Elle est produite par AT-Prod.

Autant dire qu’on a hâte d’en savoir plus. Rendez-vous bientôt sur le plateau!

Regardez aussi

Last-Dance-Delphine-Lehericey

Bande-annonce: « Last Dance » de Delphine Lehericey

Découvrez les premières images de Last Dance, le nouveau film de Delphine Lehericey (Puppy Love, …