Ils restent ouverts

La fronde.

(EDIT)

Seront également ouverts ce dimanche 26 décembre à Bruxelles la Cinematek, le Cinéma Le Stockel et le White Cinema (le Nova rouvrira dès janvier), mais aussi le Ciné Gedine, le Cinéma l’Etoile à Jodoigne et le Plaza à Mons.

S’ajoutent désormais à la liste le Cinecentre de Rixensart, les Cinémas Wellington, le Movie Mills, le Ciné Versailles!

Suite aux dernières décisions du Codeco, qui contre toutes attentes, et alors même que les rapports indiquent que les cinémas respectant les normes sanitaires en cours ne sont pas des lieux de transmission du virus, ni de développement de clusters, a décidé d’ordonner la fermeture des cinémas et des théâtres dès le dimanche 26 décembre, les cinémas indépendants s’unissent pour affirmer leur volonté de rester ouvert, envers contre les décisions du Codeco.

Les discussions sont en cours, et les plans d’action en pleine élaboration, mais certaines salles ont d’ores-et-déjà annoncer leur propre décision de rester ouvertes, notamment Les Grignoux à Liège et Namur, le Quai 10 à Charleroi, le Palace, le Kinograh, le Vendôme, les Galeries à Bruxelles. Avec pour mot d’ordre: « Faire la lumière dans l’obscurité est notre métier et il nous semble plus que jamais nécessaire de l’exercer. »

Tout le secteur est impacté, à commencer par les distributeurs, qui n’en finissent plus de revoir leur calendrier des sorties, après la 1ère fermeture de mars 2020 (3 mois et demi), et la deuxième fermeture, prononcée à l’automne dernier, et qui dura pas moins de 7 mois. Des distributeurs comme Cinéart ou O’Brother Distribution ont d’ailleurs annoncé leur soutien total aux salles souhaitant rester ouvertes.

L’incompréhension est totale: « La décision du Codeco de ce 22 décembre de fermer la culture est une ineptie, tout le monde en convient. C’est également une honte car elle résulte sans nul doute d’un marchandage minable. Nous avons assez dit, répété et démontré que nos salles sont sûres pour le public et nos employés », écrit le Palace sur sa page Facebook. La confiance est rompue, s’insurgent Les Grignoux, faisant écho aux larmes et au désespoir de l’épidémiologiste Marius Gilbert, ce matin sur la RTBF.

Côté théâtre, les choses bougent aussi, le Varia, le Théâtre public, le Balsamine, l’Atelier 210 entre autres ont eux aussi afficher leur choix de rester ouverts.

Lassé d’être le dindon de la farce de saison, la victime expiatoire d’un sacrifice politique sur l’autel de la lutte contre une épidémie dont il a déjà largement fait les frais, le secteur culturel organise la résistance, et prône avec une saine colère voire une rage énergisante la désobéissance civile.

Et vous, vous allez voir quoi, dimanche, au cinéma?

Regardez aussi

Retour sur… « C’est arrivé près de chez vous »

Pourquoi vous allez forcément revoir C’est arrivé près de chez vous… Parce que le pitch …