Home / News / Coming soon / « Into the night »: 1ère série belge pour Netflix!

« Into the night »: 1ère série belge pour Netflix!

Netflix vient d’annoncer la mise en production de sa première série belge, une série post-apocalyptique (what else), attendue en 2020.

Into the Night sera réalisée par les Belges Inti Calfat et Dirk Verheye et produite par Entre Chien et Loup. Série en 6 épisodes, elle s’interrogera « sur notre capacité à garder notre humanité après un cataclysme cosmique, sur un vol de nuit parti de Bruxelles« . Imaginée par le showrunner et le producteur exécutif Jason George (The Protector, Narcos)elle est inspirée du roman de Jacek Dukaj, The Old Axolotl. Le roman est un récit post-apocalyptique se déroulant dans un monde où suite à une catastrophe cosmique, les rayons du soleil sont devenus meurtriers.

Dans la série, un avion qui a décollé de Bruxelles dans la nuit vole vers l’ouest, pour échapper au soleil levant. Dans l’appareil, en plus de l’équipage, des passagers de toutes les nationalités et de toutes les classes sociales, jeunes comme vieux, civils ou soldats, se disputent les places… La loi du plus fort ne va pas tarder à s’imposer.

« La réalisation de la toute première Netflix Original belge n’est pas seulement passionnante. C’est aussi un honneur. Le fait qu’il s’agisse d’un thriller de haut vol rend l’aventure encore plus palpitante. Ce n’est pas tous les jours que des cinéastes belges ont la chance de travailler sur des projets de cette envergure et avec un tel point de départ« , expliquent les réalisateurs.

Dans le communiqué de Netflix, Jason George revient sur la puissance du microcosme formé de force par le hasard d’un vol commercial, et ses enjeux philosophiques : “L’humanité peut-elle encore s’unir pour le bien commun ou l’intérêt personnel finira-t-il par nous déchirer ? Le concept d’un vol commercial réunissant temporairement un groupe d’inconnus d’origines et de convictions différentes dans un microcosme improvisé, m’a vraiment interpellé. Parfois, des amitiés fortes naissent. Parfois, on en vient à se disputer pour un centimètre carré d’accoudoir.”

Au générique, des comédien·nes belges bien sûr (on attend encore les noms!), mais aussi français, allemands, italiens, polonais, russes ou encore turcs. Une vraie tour de Babel.

Rendez-vous en 2020 sur la célèbre plateforme de streaming. En attendant, voici le teaser…

Regardez aussi

« Asile »: passé l’exil

Chaque année, plusieurs milliers de Mineurs Étrangers Non Accompagnés arrivent en Belgique. Une majorité d’entre …