Home / News / En bref / Jean-Luc Couchard est un winner

Jean-Luc Couchard est un winner

Un Belge, maire en Suisse, ce n’est pas banal. Qu’il se mette en tête d’organiser les demi-finales de Miss China, ça l’est encore moins. Bien sûr, ce n’est qu’un film, mais adapté d’un fait divers 100% réel. Pour incarner Paul Girard, le maire « people » de Delémont qui brigue une carrière nationale, la production suisse a donc choisi un de nos plus belges acteurs, notre inénarrable Jean-Luc Couchard. Jolie pirouette fort imaginative. Comme quoi certains ne s’arrêtent pas aux clichés évidents pour composer leur casting.

 

 

 

Débarrassé de sa moustache, on le reconnaît à peine, mais c’est bien lui. Un Jean-Luc Couchard qu’on nous promet fort différent du petit énervé de Dikkenek ou Il était une fois une fois. Naturellement, il s’agit d’une comédie, mais ce sont les situations qui sont drôles. Pas forcément Jean-Luc qui la joue plutôt cool et décontracté.

 

Tête d’affiche de Win Win, il tourne tous les jours et portera au final le film à bout de bras, entouré de visages connus comme Jean-Luc Bideau ou  Guy Lecluyse (SODA, Une chanson pour ma mère) et des comiques fort populaires sur les planches suisses, comme Jean-Luc Barbezat, Frédéric Recrosio,  ou Thierry Romanens.

 

Le tournage a démarré le 22 mai  2012, à 8 h 15,  à Delémont.  Il se poursuivra en Suisse jusqu’au 27 juin inclus. À la fin du mois d’août, la production partira en Chine pour trois ultimes journées dépaysantes.  Petite prime à la participation fort sympathique : deux  des figurants tirés au sort accompagneront l’équipe lors du voyage en Asie. Ça devrait en faire saliver plus d’un.

 

Budgétisé à 5 millions de francs suisses, Win WIn ambitionne une carrière internationale : en France et en Belgique (où il est coproduit par Saga Film), mais aussi sur les territoires germanophones puisqu’il sera doublé. On rêve déjà d’entendre Jean-Luc dans la langue de Fassbender.

À ce stade, Claudio Tonetti, le réalisateur, et Pierre-Alain Meier, le producteur suisse (Prince Film), sont ravis : le tournage se déroule comme sur les roulettes; en attestent ces clichés glanés au fil des jours sur le plateau. Avec un Jean-Luc Couchard, omniprésent comme vous pouvez le constater.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Toutes les Photos par Pablo Lovy et Roger Meier]

 

 

A lire sur et autour de Jean-Luc Couchard

Jean-Luc Couchard made in China

 

 

Regardez aussi

apeshit-bey-jayz-Benoit-debie

The Carters meet Benoît Debie

S’il est une chose qui ne fait plus de doute, c’est bien que chaque nouvelle …