Home / News / A l'affiche / La Grand-Messe: l’art de l’attente

La Grand-Messe: l’art de l’attente

Ascension du Col de l’Izoard, J-10. Une poignée de fans du Tour de France s’installe sur le bord de la route pour profiter au mieux du (furtif) passage des héros de la Grande Boucle. Avec La Grand-Messe, Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier livrent un portrait aussi émouvant qu’amusant de ces vacanciers passés maîtres dans l’art de passer le temps. 

Friends on Tour

Il y a celui qui place et replace ses drapeaux, celle qui joue de l’accordéon, celui qui était un cycliste du dimanche, celle qui regarde Les Feux de l’Amour, celui qui est venu tout seul, celle qui cuisine, celui qui a fait l’Algérie. Il y a ces amis, qui chaque année se retrouvent sur les routes du Tour. Et plus précisément, à quelques kilomètres du sommet du Col de l’Izoard.

« Nous ça va, on passe le temps. »

C’est qu’il y en a, du temps à passer. Car pour être certains d’être aux premières loges, Jacques, Annick, Christian, Annie, Dédé, Jojo, Marie, Jacky, Françoise, Daniel et Roger sont arrivés là avec 10 jours d’avance. Dix jours passés à manger, boire, attendre, regarder le tour à la télé, et se préparer au mieux pour le Jour J. 10 jours de vacances totales, 10 jours d’attente, pour 3h de bonheur. 

« Oh les enfoirés! Ils vont encore pas nous filmer! »

Chacun à son objectif, et ce n’est pas toujours celui que l’on croit. Alors certes, on est toujours là pour admirer l’endurance et le courage des coureurs, mais parfois, on est aussi là pour passer à la télé, faire des photos floues, encourager les héros avec force conviction, amasser le butin de la caravane, et parfois même, regarder le Tour à la télé. Les fans du Tour en camping-car forment une petite communauté où chacun joue son rôle, et chacun y trouve son compte, même quand celui-ci n’est pas forcément sportif.

« Demain, apéro gratuit »

On a tous une petite idée en tête sur ces supporters. Ils sont la France du milieu, un peu la France d’avant, la France des campings et la France des apéros. La France de la sieste devant le ventre mou de l’étape. Rien de tout cela n’est tout à fait faux, mais rien n’est tout à fait vrai non plus. Jacques, Annick, Christian et consorts sont tout cela et bien plus encore. Car au fil du récit, ils se livrent parfois consciemment, parfois en filigranes. Leurs blessures intimes remontent à la surface, prêtes à être partagées le temps d’un été.

LaGrandMesse_STILL_3

Espièglerie et bienveillance

Il fallait bien l’oeil, ou plutôt les quatre yeux aussi espiègles que bienveillants de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier pour accompagner cette épopée immobile. Oui, ils sont drôles ces hommes et ces femmes passionnés par le Tour, et plus encore par l’attente du Tour. Ils sont tendrement amusants.

On connait l’attention que porte Valéry Rosier à ceux et celles que l’on appelle paresseusement les petites gens. Dans Dimanches, dans Silence Radio, dans Parasol, déjà, il plongeait au coeur de la culture populaire, pour aller observer les moeurs, souvent les désenchantements quotidiens. Ici même si les cicatrices affleurent, Rosier et donc Méryl Fortunat-Rossi, dont on connait l’art de la comédie souvent absurde et décalée, documentent la joie et le bonheur partagés. 

Les plans aériens subliment ce petit théâtre de la comédie humaine, sorte de colonie de vacances pour grands enfants, rythmée par des airs classiques ou populaires, du Boléro à la musette, qui viennent commenter et ponctuer l’épopée immobile de nos héros.

L’art du détail et des errances de l’un et la fantaisie burlesque de l’autre se mettent au diapason pour sublimer la décade dédiée au Tour de France de cette troupe d’aficionados qui savent prendre le temps d’attendre.

La Grand-Messe, qui comme Parasol, le long métrage de Valéry Rosier, est produite par Wrong Men, sera diffusée en avant-première ce samedi 23 juin à 19h30 à Palace en présence de l’équipe, et le dimanche 24 juin à 16h à Flagey, dans le cadre de la Compétition Nationale du Brussels International Film Festival. 

Regardez aussi

Offscreen, festival hors-norme

Avec le printemps revient Offscreen, festival hors norme proposant une plateforme alternative pour les créations …