Home / News / En bref / Le cinéma flamand II
2 millions de spectateurs en un an !

Le cinéma flamand II
2 millions de spectateurs en un an !

[Suite de notre dossier à la découverte du cinéma flamand]

Quel est le rapport entre Zot van A, Les Aventures de Samy – Le passage secret, Frits & Freddy, Adem Bo et Mega Mindy en het zwarte kristal ? Mais oui, ce sont tous des films coproduits en Flandre.

Si on additionne les fréquentations de tous les longs métrages financés au nord du pays et sortis en 2010, on constate que plus de 2.099.472 de tickets ont été vendus : tout simplement faramineux ! Ce score implique une augmentation de près de 10% par rapport à 2009 et une part de marché pour le cinéma belge flamand qui, pour la première fois, a dépassé en Flandre la barre des 20%.

Incroyablement, ce chiffre est encore meilleur que celui de l’année 2008, période faste illuminée par l’incroyable triomphe de Loft : les 1.968.418 spectateurs payants de 2008 semblaient un record impossible à battre. Hé non…

Face à cette réussite ponctuelle qui porta l’industrie au point d’engendrer un remake néerlandais (!) et une version américaine en tournage actuellement, c’est donc une offre très variée de films commerciaux et de films d’auteur qui a permis de franchir un nouveau palier.

La liste des succès cinématographiques belges flamands de 2010 est emmenée par Zot van A qui a attiré, l’an dernier, 420.744 spectateurs dans les salles, suivi par le film d’animation en 3D Les aventures de Samy – Le passage secret (243.793), Frits & Freddy (200.000), Bo (198.819) et Mega Mindy en het zwarte kristal (135.625).

Hors ces fantastiques performances, le documentaire Lost Down Memory Lane (Verwaald in het Geheugen Paleis) avec 15.490 entrées, et Petit Bébé Jésus de Flandr (Little Baby Jesus of Flandr) avec 11.483 entrées ont marqué les esprits dans un autre registre. Ces deux films ont été distribués par le producteur lui-même, aussi bien dans le circuit commercial que dans le réseau alternatif. Et le succès fut au rendez-vous. Entre-temps, ces deux titres ont respectivement atteint 23.740 et 12.133 entrées.

Sur cet élan positif, 2011 a démarré en force. Durant le premier trimestre de cette année, les (co)productions belges flamandes ont attiré 771.265 spectateurs. Ce très beau score est notamment dû au triomphe de Frits & Freddy qui a encore réuni environ 245.000 spectateurs depuis le 1er janvier et surtout de Rundskop/Tête de bœuf : près de 500.000 tickets vendus à ce jour.

Rundskop, production flamande a été cofinancé par le fonds économique francophone Wallimage-Bruxellimage (comme Zot Van A ou Smoorverliefd) et soutenu par la communauté française de Belgique. Son succès critique et son bilinguisme ont eu une conséquence fort heureuse: encensé par une presse francophone dithyrambique, le long métrage de Michael Roskam a pu compter sur une exploitation en Wallonie et à Bruxelles. À Liège, où se déroule une partie de l’action, il fonctionne tellement bien qu’il restera à l’affiche tout l’été.

Et pourtant, ce début d’année peut être considéré comme calme sur le plan des sorties belges flamandes, surtout si on pense aux nombreuses (co)productions majoritaires qui déferleront sur les écrans d’ici la fin de l’année : Swooni de Kaat Beels, Hasta la vista de Geoffrey EnthovenQuixote’s Island de Didier Volckaert Het varken van Madonna de Frank Van PasselMixed Kebab de Guy Lee ThysGroenten uit Balen de Frank Van Mechelen, ainsi que Code 37 de Jakob Verbruggen qui pourrait ouvrir le prochain festival de Gand et dont nous vous parlerons bientôt en détails. Il s’agit là d’un des gros morceaux de l’année, un thriller ambitieux dans la lignée de De Zaak Alzheimer ou Dossier K, tiré d’une série en vogue sur VTM, ce qui est toujours un gage de réussite commerciale.

Au niveau international, les films belges flamands connaissent également une success-story sympathique. L’an dernier, on comptait 975 sélections dans les festivals à travers le monde et 110 prix récoltés (contre 713 sélections et 89 trophées en 2009). C’est le long métrage Oxygène (Adem) qui a remporté le plus de récompenses en 2010. En 2011, Rundskop a remporté le prix du jury du film policier de Beaune, Adem qui avait notamment triomphé à Montréal en 2010 a reçu le Prix du public au 10e Festival du film de Transylvanie, en Roumanie et, bien sûr, le court métrage Badpakje 46 de Wannes Destoop a reçu le prix du jury au récent Festival de Cannes. Entre autres…

 

 

Au niveau du home entertainment, Dossier K., La Merditude des Choses et Bob & Bobette et les Diables du Texas sont les films locaux les plus vendus en DVD et Bluray en 2010. En Vidéo à la demande (VOD), le top 3 réunit La Merditude des Choses, Dossier K. et Bo. (Les données VOD proviennent uniquement de Belgacom). Les films ayant eu la meilleure audience à la télévision sont Vleugels (VTM), SM Rechnter (VTM) et Los (VTM).

Le bilan est d’autant plus réjouissant qu’il met en évidence des films très différents destinés à des publics on ne peut plus variés. Pas seulement flamands d’ailleurs. Cette ouverture au monde, souvent basée sur un puissant ancrage régionaliste, est un autre sujet de satisfaction.

 

Photos extraites de  (de haut en bas) : Zot Van A, Frits & Freddy, Rundskop, Het Varken van Madonna, Swooni

Regardez aussi

Matthias Schoenaerts, JR et Kourtrajmé rendent hommage à Georges Floyd et Adama Traoré

Matthias Schoenaerts a de nombreuses cordes à son arc. Comédien reconnu et recherché sur la …