Home / News / A l'affiche / Lubna Azabal et Patrice Toye au programme d’Elles tournent

Lubna Azabal et Patrice Toye au programme d’Elles tournent

La 12e édition du Festival Elles tournent se tiendra du 23 au 26 janvier prochain au Cinéma Vendôme et à Bozar, mettant ainsi en lumière le travail de réalisatrices venues du monde entier.

C’est donc la réalisatrice flamande Patrice Toye qui ouvrira les festivités à Bozar demain soir avec la projection de son nouveau film, Muidhond, choc aussi bien intellectuel qu’esthétique, qui aborde sans détours la question de la pédophilie à travers le portrait d’un jeune homme en souffrance qui lutte contre ses démons. On revient très vite sur ce film, qui sort mercredi prochain dans les salles belges.

Tijmen Govaerts dans « Muidhond » de Patrice Toye

En clôture, on retrouvera le film marocain Adam de Mariam Touzani, au générique duquel on retrouve la comédienne belge Lubna Azabal, une fois de plus impressionnante dans le rôle âpre d’une femme qui reprend malgré elle goût à la vie en recueillant une jeune femme, paria de la société comme elle, sur le point d’accoucher. Le film sera projeté samedi midi au Vendôme.

Dans la Médina de Casablanca, Abla, veuve et mère d’une fillette de 8 ans, se bat pour survivre et donner le meilleur avenir possible à son enfant. Pour cela, elle a ouvert en bas de chez elle un magasin de pâtisseries marocaines qu’elle tient à la force du poignet. Quand Samia, une jeune femme enceinte frappe à sa porte, Abla est loin d’imaginer que cette rencontre la changera à jamais. 

Adam-Mariam-Touzani
Nisrin Erradi et Lubna Zabal dans « Adam » de Mariam Touzani

Soirée belge le vendredi soir avec deux séances spéciales, d’abord des courts de réalisatrices, « Et après, on va où? » sur le thème de la migration, puis le nouveau documentaire de la cinéaste belge Marie Mandy, Une femme prête, la passion selon Myra. Myra Brown, 50 ans et mère de 3 enfants, chanteuse de gospel, va être ordonnée prêtre dans une petite communauté catholique à Rochester, près de New York. Proche du peuple et des plus démunis, une véritable vocation l’anime. Quelques centaines de femmes dans le monde font partie de ce mouvement international, rebelle au Vatican, qui prêche l’égalité des sexes pour une religion plus juste. Myra incarne cette flamme qui crève l’écran.

« Une femme prête, la passion selon Myra » de Marie Mandy

Rendez-vous est donné également samedi à 14h30 pour une séance de courts métrages où l’on retrouvera deux films belges, Une soeur de Delphine Girard, en lice pour les Oscars, et Ata Ndele de Malika Mutiri, et à 19h pour la séance de clôture, là aussi une sélection de courts métrages, avec les films belges Un violador en tu camino et Nos toilettes propres, nos propres papiers.

Plus d’infos sur le site du festival.

 

Regardez aussi

« Into the Night »: oiseaux de nuit

Ca y’est on y est presque, Into the Night, première série belge Netflix avec un …