Home / News / Evenements / Magritte du cinéma : silence, on vote

Magritte du cinéma : silence, on vote

Pour les professionnels qui sont membres de l’Académie André Delvaux et en ordre de cotisation, le premier tour de vote des Magritte du Cinéma 2015 est ouvert ! Tous ceux qui ont opté pour l’adhésion à 75 euros comprenant le coffret de DVD (miam miam) ont jusqu’au 31 décembre à minuit pour tout visionner et voter.

 

Cette année, la procédure au premier tour a été légèrement modifiée : chacun a la possibilité de faire de 0 à 3 choix par catégorie (et dans toutes les catégories).
Ce ou ces choix ne sont pas hiérarchisés entre eux !

 

Cela devrait donner un deuxième tour où les meilleurs films (en tous cas les films les plus populaires) seront vraiment représentés.
Imaginons en effet deux films proches, d’un même genre, voire d’un même producteur (ou d’un même réal, c’est le cas cette année), présents sur la ligne de départ.

Jusqu’ici, les votes avaient toutes les chances de se porter massivement sur l’un et renvoyer l’autre aux oubliettes. Désormais, ces deux œuvres pourraient aboutir ensemble au deuxième tour.
Un exemple? La présence conjuguée de Tokyo Fiancée et Baby Balloon auraient été jusqu’à l’an dernier un gros inconvénient pour Stefan Liberski qui aurait vu le potentiel de ses deux films se diviser par deux.

Cette fois, ils pourraient très bien se qualifier de concert pour la suite.

 

 

Autre avantage : un premier long métrage sympathique qui aurait été éclipsé par un favori plus « évident » peut à présent se trouver dans le trio des favoris d’un votant. Et donc, cumuler un nombre suffisant de voix pour se retrouver in fine pour le second tour.

Idem pour les acteurs et toutes les autres catégories.

Bref, à vue de nez, on dira que la procédure semble plus ouverte et passionnante que jamais. Et que le résultat devrait être plus riche et ouvert.

Rappelons, c’est important, que les votes sont personnels, uniques, anonymes et informatisés.

À moins d’imaginer un producteur véreux très agressif consacrant son mois de décembre à convoquer chacun des votants qu’il connaît pour le forcer à plébisciter son film (ne riez pas, certains ont vaguement laissé sous-entendre que ça c’était produit aux Césars l’an dernier 😉 ), il n’y a pas de triche possible.
Sinon, des connivences, des amitiés ou inimitiés qui peuvent influencer les votants.
Mais pas plus que dans toute élection démocratique.

 

 

 

Le Magritte du premier film échappe à cette procédure. Tout le monde peut y participer en cliquant ICI.

Pour tout savoir des longs métrages, des courts et des docus en compétition, cliquez ICI.

 

Rendez-vous début janvier pour connaître la liste des nominés et le 7 février pour découvrir les lauréats.

Regardez aussi

PrixCinevoxPourVivreHeureux

« Pour vivre heureux » Prix Cinevox du 33e FIFF!

C’est donc Pour vivre heureux, premier long métrage de Salima Glamine et Dimitri Linder, qui …