Home / News / Evenements / Marion Hänsel et Chantal Akerman pour la réouverture de la Cinematek

Marion Hänsel et Chantal Akerman pour la réouverture de la Cinematek

Un hommage sera rendu à Chantal Akerman et à Marion Hänsel, deux réalisatrices qui ont internationalisé le cinéma belge à l’occasion de la réouverture de la salle Ledoux de la Cinématek, avec la projection de deux films phares.

News from Home de Chantal Akerman, 197

Les 1, 3 et 5 juillet

 “Délaissant progressivement les apparitions de son propre corps, c’est sa voix, si reconnaissable et émouvante, qui prend le relai. Avec News from Home, celle-ci s’impose dans son sens le plus littéral ; elle lit les lettres de la mère envoyées pendant son voyage aux Etats-Unis jusqu’au plan séquence final qui annonce le long périple du retour,” écrit Muriel Andrin dans la brochure de la Cinematek.
À l’occasion de la sortie de News From Home, la cinéaste belge évoquait dans l’émission Parlons Cinéma son goût pour la marginalité – celle de ses personnages, mais aussi celle du cinéma indépendant, libre de toutes contraintes…. Le réalisateur Todd Phillips se réfère à ce film pour le choix de ses couleurs, ‘mood’ et de ses scènes dans le métro dans Joker. À côté de la récente restauration de ce film vous retrouverez au programme de cet été des films moins connus et reflétant la variété de son oeuvre: Histoires d’Amérique (version restaurée DCP), De l’autre côté, Demain on déménage, Sud et Portrait d’une jeune fille de la fin des années 60, à Bruxelles.
CInematek recommande aussi l’exposition Passages à Eye Filmmuseum (Amsterdam), avec des contributions de CINEMATEK et La Fondation Chantal Akerman. L’expo est visible jusqu’au 30.08.2020.

Dust de Marion Hänsel, 1985

Les 1 et 2 juillet

Marion Hänsel peut se targuer d’une fameuse exclusivité: elle a tourné le seul film qu’ait jamais inspiré l’œuvre de Coetzee, Dust, qui date de 1984, ceci  avant que l’auteur – détenteur de deux Booker Prizes- reçoive le prix Nobel en 2003. Offrant un rôle inoubliable à Jane Birkin aux côtés de Trevor Howard (Le Troisième Homme), le film récoltait le Lion d’Argent à Venise, ce qu’aucun·e cinéaste belge n’avait fait avant cela. Un film sur la solitude, l’apartheid et la névrose. Nous vous en parlions ici.

Un autre de ses films est également au programme: Si le vent soulève les sables.

Regardez aussi

Matriochkas-Berangere-Mc-Neese

« Matriochkas » vainqueur à Palm Springs

Après Le Court en dit long le week-end dernier, Matriochkas, le troisième court métrage de …