Nouveaux Machins, nouvelles Miss

Crédit photo: Axelle Pisuto

Après deux ans d’hibernation relativement forcée, pandémie mondiale oblige, Les Machins, petits prix et grande soirée du cinéma belge sont de retour le 4 février prochain. Et pour fêter ça, il leur fallait bien un peu de sang neuf, avec non pas une, mais bien deux nouvelles Miss Machins, sérieusement décidées à faire détonner la soirée.

Mais qui sont ces nouvelles Miss, qui s’apprêtent à succéder avec panache à l’inoubliable Ingrid Heiderscheidt, lauréate du titre pendant 5 belles années de loyaux services, et au non moins fringant Benjamin Ramon, Mister Machins trois années durant?

« Le public veut plus de drama queens et moins de drames sociaux. C’est déjà assez pénible de se coltiner le quotidien grisâtre de la récession qui nous attend, alors autant réinjecter un peu d’humour, de sexyness et de paillettes dans le cinéma belge, vous ne trouvez pas? »

Mais bien sûr que si! Meet Daphné Huynh et Lucy Mattot!

La première est comédienne, on l’a vue notamment dans le court métrage de Benjamin Belloir, Beautiful Stranger, , on la retrouve en ce moment dans la saison 2 d’Amateurs avec François Damiens et Vincent Dedienne, ou encore dans le premier docu fiction de l’INA, Les archives d’après minuit, disponible sur Madelen. Elle arpente depuis quelques mois les scènes de stand-up, et travaille sur un one woman show.

La deuxième est également performeuse et comédienne. Metteuse-en-scène, elle a écrit et monté de nombreuses pièces de théâtre, primées à l’étranger. Sans compter qu’elle est aussi photographe, notamment portraitiste, et musicienne multi-instrumentiste!

Toutes deux, qui ont décidément plus d’une corde à leur arc, sont également autrices. Elles se sont rencontrées en 2011 déjà au Conservatoire de Bruxelles, et développent actuellement ensemble un projet de long métrage au doux titre de Wallifornia Dreamin’, qui vient de recevoir l’aide à l’écriture de la Commission du Film, une comédie girly, un chick flick revendiqué qui devrait amener un vent d’air frais dans le cinéma belge. C’est en les voyant pitcher leur projet au BRIFF que Les Machins se sont dit que décidément, elles méritaient bien une couronne.

En attendant, elles planchent sur la 10e Cérémonie des Machins, qu’elles animeront le 4 février prochain au Reset. See you there!

Regardez aussi

Courts mais trash, le come back

Courts mais trash, le festival du court métrage indépendant bruxellois qui met en lumière les …