Home / News / Evenements / Rachel Lang lauréate 2018 de la Fondation Gan avec « Mon légionnaire »

Rachel Lang lauréate 2018 de la Fondation Gan avec « Mon légionnaire »

La réalisatrice française basée en Belgique, dont les courts métrages (Pour toi je ferai bataille, Les Navets blancs empêchent de dormir) et le premier long (Baden Baden) ont remporté un joli succès, fait donc partie des 5 projets sélectionnés par la Fondation cette année.

La Fondation Gan pour le cinéma s’est donné comme objectif de contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération de cinéastes pour défendre un cinéma de qualité et original. Chaque année, la Fondation récompense des projets de premiers et seconds longs métrages de fiction et attribue un Prix spécial. L’édition 2018 était parrainée par le cinéaste Christophe Honoré (cf photo), et seuls 5 projets ont été retenus sur les 114 (!) scénarios déposés. Une distinction prestigieuse, remportée par d’illustres candidats, de Délicatessen de Caro & Jeunet à Petit Paysan d’Hubert Charuel, qui n’avait été remise jusqu’ici qu’à trois reprises à des projets belges, Le jour où Dieu est parti en voyage de Philippe Van Leeuw (en 2007), Prisonnière de David Lambert (non réalisé), et Des plumes dans la tête, Thomas de Thier (2001).

Rachel Lang est née à Strasbourg en 1984. Après deux années de philosophie menées en parallèle avec le conservatoire d’art dramatique de Strasbourg, elle entre à l’IAD (Institut des Arts de Diffusion), en Belgique, où elle s’installe alors. Son film de fin d’étude Pour toi je ferai batailleest multi-primé en festivals, notamment du « Léopard d’Argent » à Locarno en 2010. Les Navets blancs empêchent de dormir (2011), son deuxième court métrage, a reçu le Prix « Ingmar Bergman » à Uppsala et le « Swann d’or » au Festival de Cabourg. Baden Baden, son premier long métrage, débute sa carrière à la Berlinale en 2016 (Forum). Il marque la fin de cette trilogie sur le thème du passage de l’adolescence à l’âge adulte. Il a été projeté dans plus de 50 festivals internationaux et a été distribué dans 12 pays. Nommé pour le Magritte du Meilleur premier film en 2017, il a valu à son héroïne, la comédienne Salomé Richard, fidèle de la réalisatrice, le Magritte du Meilleur espoir féminin.

Mon légionnaire parle de ce corps de l’armée française. Ils viennent de partout, ils ont désormais une chose en commun, ils appartiennent à l’élite de l’armée française : la Légion Étrangère, leur nouvelle famille. Mon Légionnaire raconte leurs histoires : celle de ces couples qui se construisent en territoire hostile, celle de ces hommes qui se battent pour la France, celle de ces femmes qui luttent pour garder leur amour bien vivant.

Le film est produit par Chevaldeuxtrois en France et Wrong Men en Belgique, et devrait être tourné au printemps prochain.

Touts les lauréats de cette édition 2018 sont à retrouver ici.

Regardez aussi

« Ennemi Public », saison 2: le premier teaser!

Ca y’est, Ennemi Public vient de dévoiler le premier teaser de sa très attendue deuxième …