Home / News / A l'affiche / Raoul Taburin a un secret: tendre, poétique et nostalgique

Raoul Taburin a un secret: tendre, poétique et nostalgique

On retrouve ce mercredi dans les salles Benoît Poelvoorde propulsé dans l’univers tendre et nostalgique de Sempé dans Raoul Taburin a un secret.

Raoul Taburin, c’est l’histoire d’un petit garçon devenu grand sans savoir faire du vélo. L’histoire d’un immense malentendu vécu comme une malédiction. Un imposteur malgré lui.

Raoul a un léger problème avec la force centrifuge. On ne sait plus trop si c’est elle qui est fâchée avec lui, ou lui avec elle, mais toujours est-il que depuis son plus jeune âge, elle se refuse obstinément à lui quand il s’agit d’enfourcher une bicyclette. Rien de bien grave, me direz-vous. Sauf que Raoul est justement réparateur de bicyclettes, peut-être même le meilleur. Incapable de chevaucher un deux roues, il a bâti sa vie sur un mensonge, s’intronisant spécialiste de la bécane, titulaire du titre honorifique de « l’homme qui murmurait à l’oreille des vélos ». A tel point qu’une folle légende parcourt le village: il parait qu’un jour, Raoul a même fait voler un vélo…

Mais un mensonge finit toujours par trouver son chemin vers le grand jour, souvent par l’entremise d’un candide. Et c’est ici Edouard Baer, alias Hervé Figougne, photographe professionnel, qui vient faire éclater malgré lui au grand jour la terrible vérité.

Raoul-Taburin-Kriss-Dewitte
Photo: Kris Dewitte

C’est un pari osé que de transposer sur grand écran la tendresse, la bienveillance (et bien sûr l’humour!) de Sempé. Comment adapter pour le cinéma les aventures d’un héros de BD, surtout quand les valeurs qu’il véhicule peuvent sembler si ce n’est datées, du moins empruntes d’une forte nostalgie? Philippe Godeau, le réalisateur, a travaillé sur l’adaptation avec le scénariste chevronné Guillaume Laurant, respectant avec une admiration visible l’univers de Sempé (d’ailleurs conseiller sur le film), et récréant un tableau bucolique d’une France rurale, ré-actualisant une Douce France qui ne fait plus vraiment la une des journaux.

Si la force de cette adaptation repose surement dans l’histoire d’amitié intense et réjouissante qui unit Taburin et Figougne, deux figures d’imposteurs irrésistibles, perclus de défauts, mais tellement attachants, la modernité du projet tient quant à elle beaucoup l’interprétation de Benoît Poelvoorde et Edouard Baer, qui semblent profiter à chaque seconde de ce beau duo de cinéma qui leur est offert.

Raoul Taburin

Comme souvent, Benoît Poelvoorde incarne un homme blessé dont la bonhommie dissimule une fracture intime. Il investit avec poésie ce personnage aussi terriblement seul alors qu’il est si bien entouré, secrètement dépressif, entre drôlerie et mélancolie, ajoutant ainsi à sa filmographie un beau personnage de doux rêveur traversé de failles.

Raoul Taburin a un secret, coproduit par Versus Production, sort ce mercredi dans les salles belges.

Regardez aussi

« Rebelles »: Cécile et Yolande en mode Thelma & Louise

Cécile de France et Yolande Moreau réunies pour la première fois sur grand écran dans …