Home / News / A l'affiche / « Rebelles »: Cécile et Yolande en mode Thelma & Louise

« Rebelles »: Cécile et Yolande en mode Thelma & Louise

Cécile de France et Yolande Moreau réunies pour la première fois sur grand écran dans une comédie sociale déjantée où elles dézinguent gaiement le patriarcat, ou ce qu’il en reste. 

Sans boulot ni diplôme, Sandra, ex miss Pas-de Calais, revient s’installer chez sa mère à Boulogne-sur-Mer après 15 ans sur la Côte d’Azur. Embauchée à la conserverie locale, elle repousse vigoureusement les avances de son chef et le tue accidentellement. Deux autres filles ont été témoins de la scène. Alors qu’elles s’apprêtent à appeler les secours, les trois ouvrières découvrent un sac plein de billets dans le casier du mort. Une fortune qu’elles décident de se partager. C’est là que leurs ennuis commencent…​

Plus dure sera la chute… « T’es plus la reine du bahut. T’es une tricarde comme nous. » Sandra est de retour à Boulogne. Elle est partie en pleine gloire, elle revient toujours aussi fière, mais l’auréole un peu ternie. Car si Sandra est toujours aussi belle, ça ne l’empêche pas d’avoir elle aussi les mains dans le cambouis. Ou plutôt, dans les entrailles bien odorantes du thon qu’elle se résigne à mettre en boîte à la chaîne dans l’usine du coin. Sandra, c’est Cécile de France, qui compose ici une Miss Picardie devenue cagole en chef, tout en bubble-gum, créoles, French impeccable et imprimés léopard. Une nouvelle peau pour l’actrice belge caméléon, qui incarne avec énergie cette ex reine de beauté débrouillarde et bien décidée à rendre coup pour coup.

Rebelles-Cecile-de-France-Yolande-Moreau

Face à elle, Yolande Moreau endosse le tablier de la ménagère discrète et travailleuse, qui se casse les reins pour entretenir son mari et ses grands fils, présence maternelle et bienveillante, sorte de bonne fée de la chaîne. Mais mieux vaut se méfier de l’eau qui dort. Car poussée dans ses retranchements, Nadine ne compte pas elle non plus se laisser marcher sur les pieds, et bobonne prend vite une autre dimension quand il s’agit de défendre ses copines, et mettre sa famille à l’abri.

Pour compléter le trio, Audrey Lamy incarne Marylin, starlette du port de Boulogne, mère célibataire borderline, dont le grain de folie va embarquer ses compagnes d’infortune. Ou qui sait, de fortune?

Rebelles-Cecile-de-France-Yolande-Moreau

Rebelles, comédie sociale insolite, se présente vite comme une rareté, un western de bord de mer, emmené par des héroïnes du quotidien qui vont sérieusement forcer leur destin. « Quand la vie vous donne des citrons, faites-en de la limonade » nous disent les ménagères parfaites gourous des réseaux sociaux. Et bien quand la vie te donne un sac de sport rempli d’oseille, fais-en ton ticket gagnant vers la sortie semblent leur répondre Sandra, Nadine et Marylin. De fait, la comédie sociale tourne vite au polar déjanté. Avec plein de guns dedans, et un final en forme d’impasse mexicaine (mais si, vous savez, quand dans un film des individus armés se retrouve bloqués dans un espace clos, sans qu’aucun n’ait intérêt à faire feu le premier)… mais boulonnaise. Une comédie française avec des fusillades, un revenge movie burlesque avec l’accent du Nord? Une vraie rareté, et même une audace toute anglo-saxonne, avec quelques bonnes tranches de rire, parfois aussi acide que les boîtes de thon, pardon, de patron, conditionnées par les filles.

Ah oui, en passant, mention spéciale au patron #balancetonporc incarné avec jubilation par un Patrick Ridremont savamment malmené par l’improbable trio.

Rebelles, réalisé par Allan Mauduit, à qui l’on doit notamment Vilaine avec Marylou Berry, ou encore la série Kaboul Kitchen, sort ce mercredi 27 mars en Belgique.

Regardez aussi

BruxellesBrusselTraverseeUrbaine

Bruxelles-Brussel, une traversée urbaine

Bruxelles, Brussel, Brussels, ville en chantier, ville d’art, ville solidaire, ville sèche, ville européenne, ville …