Tous au ciné le 1er mai!

Le 1er mai 2021, les cinémas Art & Essai de Belgique profiteront de la fête des travailleuses et travailleurs et de l’action Still Standing For Culture #5 pour mettre en lumière leur métier et les raisons pour lesquelles leur réouverture doit être permise sans délai.

Ce samedi 1er mai, 9 cinémas de Belgique francophone ouvriront leurs salles pour proposer une ou plusieurs séances de cinéma.

Au programme? Un total de 19 films dont 6 films inédits en salles belges. Les exploitant.es ont pu compter sur le soutien de distributeurs de films qui subissent également les conséquences de la fermeture des salles de cinéma et qui ont permis la programmation d’Avant-Premières d’œuvres dont la sortie a été empêchée en raison de la fermeture des salles.

Parmi ces films, on retiendra notamment la projection au Vendôme du magnifique Une vie démente, dont on n’en finit d’attendre la sortie, suivie d’un Q&A avec les cinéastes, Ann Sirot et Raphaël Balboni, mais aussi la projection du très éclairant documentaire de Jérôme Le Maire consacré à l’hôpital, Burning Out, aux Galeries, là aussi suivie d’une rencontre avec le réalisateur, ainsi que les projections de Adieu les cons (avec l’excellente Virginie Efira) ou encore de Mandibules de Quentin Dupieux, qui marque les débuts sur grand écran de Roméo Elvis.

Une-Vie-Demente-bis
« Une vie démente » d’Ann Sirot et Raphaël Balboni

Quatre séances accompagnées d’échanges avec le public, car les exploitant·es Art & Essai revendiquent une idée de la salle de cinéma comme agora, comme espace d’expression inclusif où l’on confronte toute l’année des artistes, des auteur.ices, des invité.es de tous horizons… avec des spectateur.ices sans distinction sociale, d’âge, de genre, d’ethnicité ou de religion autour de films : cela fait partie de leur mission de service public et de leur credo.

Les cinémas Art & Essai sont absolument solidaires de tout le secteur culturel mis à l’arrêt. Ils rappellent la grande diversité du secteur – qui va des grands festivals aux lectures de contes, des représentations théâtrales aux séances de cinéma, etc. – et demandent qu’il soit permis d’établir des protocoles propres à chaque type de lieu ou d’activité, afin qu’aucun secteur ne soit laissé sur le carreau et que le public puisse renouer avec la cité et ses lieux de sociabilité.

Ils rappellent que de nombreuses études démontrent combien une séance de cinéma avec des protocoles sanitaires équivalents à ceux de l’été 2020 serait l’activité la plus “Covid Safe” qu’on puisse pratiquer en intérieur. Ces protocoles conçus en concertation avec des exploitant.es de cinéma et des expert·es étaient un compromis déjà très pénalisant mais que les cinémas Art & Essai estimaient acceptable au vu de la situation sanitaire. La re-fermeture qui a suivi le 25 octobre et le silence qui a suivi depuis 6 mois ont été vécus comme une humiliation par les signataires.

Les cinémas ne peuvent plus attendre que l’on se pencher sur leur sort et prennent donc l’initiative de cette action : les cinémas Art & Essai ouvrent le 1er Mai 2021.

Programme détaillé

  • Au Caméo à Namur et La Sauvenière à Liège qui rallument temporairement les écrans afin de vous proposer de voir ou revoir plus d’une douzaine de films en salles durant la journée. Au programme à partir de 13h30 : du ciné pour la famille, une sélection de sorties de l’automne 2020 tels que le multi-primé Drunk de Thomas Vinterberg, et des avant-premières de The Human Voice de Pedro Almodovar et de Mandibules de Quentin Dupieux ! Programme complet et carte blanche sur le site des Grignoux asbl.
  • Au Galeries à Bruxelles avec du cinéma pour les exclus de la crise : à 13h Calamity de Rémi Chayé avec parents admis, à 16h Burning Out suivi d’un Q&A sur les travailleur.ses de la santé avec le réalisateur Jérôme Le Maire et à 18h30 Petite Fille de Sébastien Lifshitz en partenariat avec Genres d’à côté et Transkids.
  • Au Kinograph à Ixelles avec à 19h une avant-première de Mandibules de Quentin Dupieux dont l’univers absurde résonne tout particulièrement dans le climat actuel.
  • Au Nova à Bruxelles avec des séances du film angolais Ar condicionado (Air Conditioner) de Frantique à 16h et 19h. Les séances seront précédées d’un concert d’air conditionné par le saxophoniste bruxellois Grégoire Tirtiaux !
  • Au Palace à Bruxelles qui proposera à 17h l’avant-première de The Human Voice, le nouveau film de Pedro Almodovar qui adapte une pièce de Jean Cocteau avec une Tilda Swinton “magistrale”.
  • Au Plaza de Hotton qui proposera également à 19h l’avant-première de The Human Voice, et à 21h15 le César du meilleur film 2021 Adieu les cons d’Albert Dupontel. Les moins de 13 ans auront le droit à une séance de Calamity de Rémi Chayé rien que pour eux le Dimanche 2 Mai à 10h.
  • Au Quai 10 de Charleroi qui vous proposera de découvrir ou re-découvrir le César du meilleur film 2021 Adieu les cons d’Albert Dupontel à 16h.
  • Au Vendôme à Ixelles avec l’action “Cinéma un jour… Vendôme toujours !” : à 13h45 Calamity de Rémi Chayé suivi d’une animation pour les petits dès 6 ans avec Loupiote asbl, à 16h30 Une Vie Démente de Raphaël Balboni et Ann Sirot suivi d’un Q&A avec les réalisateurs, et à 18h le multi primé Drunk de Thomas Vinterberg.

Certains cinémas proposeront d’autres temps forts entre le 2 et le 8 Mai : retrouvez l’intégralité de leur programmation sur l’agenda de Still Standing For Culture #5.

Les cinémas participants s’engagent à appliquer les protocoles sanitaires qui étaient lors de leur ouverture entre juillet et octobre 2020 pour la sécurité de leur public.

Les cinémas sont également conscients que cette action est susceptible d’entraîner des risques de verbalisations ou d’amendes. Ils espèrent toutefois que bourgmestres et procureurs n’interdiront pas une action politique juste, responsable et nécessaire face à une situation arbitraire qui ne peut plus durer. Quoiqu’il en soit, le secteur culturel à travers Still Standing For Culture estime avoir des arguments juridiques de poids et contestera les éventuelles amendes, solidairement, qu’elles soient adressées aux organisateurs ou aux spectateurs.

Regardez aussi

Courts Mais Trash c’est NOW!

Le Festival Courts Mais Trash migre cette année online. Le festival de court métrage le …