« Filles de joie » pour My French Film Festival

Une sélection riche et vivante de films francophones dans votre salon, c’est possible dès le 15 janvier prochain, grâce à My French Film Festival, qui est de retour avec des longs et courts-métrages, ainsi que des œuvres en réalité virtuelle, sous-titrés en 10 langues et disponibles dans le monde entier jusqu’au 15 février 2021. Les films seront disponibles dès le 15 janvier sur la plateforme MyFrenchFilmFestival.com et sur plus de soixante plateformes partenaires à travers le monde. Les courts-métrages y seront proposés gratuitement pour le monde entier, et les longs-métrages accessibles à l’unité pour 1,99 € (ou 7,99 € le pack).

Parmi ces films, on retrouve deux films belges.

Filles de Joie de Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich, sorti en février dernier (souvenez-vous, nous avions organisé avec leur complicité un Cinevox Happening exceptionnel à l’occasion des Magritte du Cinéma), sera donc disponible dès le 15 janvier prochain. Le film suit le parcours de trois femmes, trois super-héroïnes du quotidien, qui chaque jour traversent la frontière à l’insu de leurs proches pour travailler dans une maison close en Belgique. Filles de joie, c’est la lutte quotidienne de trois femmes déterminées à s’en sortir, par tous les moyens.

Au générique de ce film fort et percutant, il fallait trois actrices hors normes. Sara Forestier, Noémie Lvovsky et Annabelle Lengronne incarnent avec une folle énergie Axelle, Conso et Dominique, alliées malgré elle, pour le pire bien sûr, mais aussi pour le meilleur. Le film représente la Belgique pour la course à l’Oscar du Meilleur film étranger.

On retrouvera également, gratuitement donc, Famille Nucléaire, le court métrage de Faustine Crespy, avec dans les rôles principaux le jeune comédien Louka Minella, une révélation, que l’on retrouvera bientôt en tête d’affiche de la série Coyotes (on vous en parle ici), et qui a d’ailleurs reçu le Prix d’interprétation masculine au Festival Le Court en dit long pour ce rôle, et l’incroyable Catherine Grosjean, actrice rare à l’écran, que l’on voit plus souvent sur les planches.

Jules, 18 ans, passe ses vacances à contrecœur dans le camping naturiste de son enfance. Il est tiraillé entre son attirance pour le beau Karim, saisonnier sur la plage des textiles, et la dépression de sa mère Adèle, qui refuse de le laisser grandir.

Là aussi, le film sera disponible du 15 janvier au 15 février, et ça se passera ici.

Regardez aussi

FIFF 2021: les courts belges en lice!

Pour sa 36e édition, le Festival International du Film Francophone de Namur a décidé de …